L’expulsion massive d’étrangers vers leur pays respectif fait polémique

205163493 748856782 e1613760343619
205163493 748856782 e1613760343619

L’expulsion des étrangers vers le Sénégal focalisent l’attention des observateurs qui pointent une politique africaine de l’immigration musclée de la Mauritanie.

C’est la situation irrégulière de ces étrangers en particulier des sénégalais qui est mise en avant par les autorités de Nouakchott.

Ces mesures gouvernementales sont assez souvent critiquées par les observateurs. Sur la forme les méthodes répressives ne respectent pas assez souvent les droits de l’homme.

Depuis une semaine c’est la chasse aux sans papiers dans les quartiers populaires de Nouakchott et dans la capitale économique Nouadhibou.Une course poursuite ponctuée de rafles qui ne les laissent pas le temps de s’organiser.

Ce phénomène devenu banal depuis l’instauration de la carte de séjour est au fond pour les autorités de Nouakchott légitime pour contrôler l’immigration au moment où plus d une quarantaine de migrants pour la plupart des gambiens ont trouvé la mort aux larges des côtes du pays.

Les observateurs pointent surtout cette politique musclée des étrangers présents sur le territoire mauritanien.

Des sénégalais maliens et gambiens qui devaient bénéficier d une largesse et d’une facilité au niveau de l’obtention de la carte de séjour véritable casse tête des migrants.

Les observateurs attendent du nouveau gouvernement un fléchissement de sa politique migratoire envers ses voisins immédiats et surtout la même fermeté pour les ressortissants du Maghreb.

Les témoignages des expulsés sont assez édifiants de cette politique deux poids deux mesures.

Cherif Kane

Coordinateur journaliste

Kassataya Mauritanie