Le président tunisien ouvert au dialogue pour résoudre la crise politique

Kais Saied
Kais Saied

Kaïs Saïed a déclaré qu’il ne coopérerait pas avec les personnes soupçonnées de corruption

Adel Bin Ibrahim Bin Elhady Elthabti,Gülşen Topçu   | 12.06.2021-Tunisia/ AA / Tunis, Tunisie

Le président tunisien, Kaïs Saïed, a déclaré dans la soirée du vendredi qu’il était ouvert au dialogue pour trouver une solution à la crise politique actuelle.

Kaïs Saïed a reçu Noureddine Taboubi, le chef de l’Union générale tunisienne du travail, au palais de Carthage dans la capitale, Tunis, où ils ont discuté de la crise politique et des moyens de la surmonter.

Saïed a déclaré qu’il était ouvert au dialogue, mais a indiqué qu’il n’engagerait pas de négociations avec les personnes soupçonnées de détournement de fonds.

La Tunisie est en proie à une crise profonde depuis le 16 janvier, lorsque le chef du gouvernement, Hicham Mechichi, a annoncé un remaniement ministériel, mais le président Saïed a refusé de recevoir les nouveaux ministres pour prêter le serment constitutionnel au Palais présidentiel.

La Tunisie, qui subit un essoufflement économique majeur exacerbé par la pandémie de coronavirus, est également sous le coup de manifestations populaires qui s’élèvent dans plusieurs régions du pays.

* Traduit de l’Anglais par Mounir Bennour.

Agence Anadolu