Le Polisario reporte la réparation des victimes de ses exactions.

Le Polisario reporte la réparation des victimes de ses exactions.

Publié dans Yabiladi par Mohammed Jaabouk le 21/11/2022 à 23h05

Le Polisario a suspendu le processus de réparation, annoncée le 12 octobre, des victimes de violations des droits de l’Homme, commises par ses milices. Le Front a reporté le versement des indemnités jusqu’à la fin de son congrès, prévu du 13 au 17 janvier 2023 dans le camp de Dakhla.

Des Sahraouis installés au Maroc, concernés directement ou indirectement par ce processus, ont pris la destination des camps de Tindouf, via la Mauritanie, pour déposer leurs demandes. Le Polisario exige d’eux de s’inscrire au préalable dans ses registres afin d’obtenir la carte d’identité imposée aux habitants des camps et ensuite signer des documents administratifs.

«Le report du versement des indemnités aux victimes ne répond pas à des problèmes pécuniaires. Le Polisario n’a lancé cette opération qu’après avoir eu le soutien financier suffisant de l’Algérie pour la mener jusqu’à son terme. Le Front cherche surtout à ne pas rouvrir les plaies du passé à l’approche de son congrès», souligne une source sahraouie dans des déclarations à Yabiladi.

Pour rappel, l’annonce par Brahim Ghali de la réparation a coïncidé avec la présence du président du Conseil algérien des droits de l’Homme dans les camps de Tindouf.

Source : Yabiladi

Bouton retour en haut de la page