Le ministre des Affaires étrangères n’envisage pas de quitter son poste et de représenter les intérêts de l’ONU en Libye

Ismael OuldCheikh
Ismael OuldCheikh

Le ministre des Affaires étrangères n’envisage pas de quitter son poste et de représenter les intérêts de l’ONU en Libye

Une source au Ministère des affaires étrangères, de la coopération et des mauritaniens de l’extérieur a démenti les rumeurs concernant la nomination éventuelle du chef du département, Ismail Ould Cheikh Ahmed, au poste d’envoyé spécial des Nations Unies en Libye.

Selon nos radars, le ministre n’a pas rédigé de lettre de démission et ne prévoit pas non plus de représenter les Nations Unies en Libye. La même source au Ministère des affaires étrangères, de la coopération et des mauritaniens de l’extérieur a souligné que le chef de la diplomatie mauritanienne continue de travailler comme d’habitude. Ismail Ould Cheikh Ahmed surveille le sort des citoyens du pays qui, en raison de la propagation de la pandémie de COVID-19, sont restés dans d’autres pays et ne peuvent pas retourner dans leur terroir, a conclu la source.

Le ministre des affaires étrangères, de la coopération et des mauritaniens de l’extérieur n’envisage donc pas de quitter son poste et de représenter les intérêts de l’ONU en Libye.
Des informations sur la démission éventuelle et la nomination ultérieure du ministre des Affaires étrangères de la Mauritanie au poste d’envoyé spécial des Nations Unies ont été publiées dans les colonnes des médias. Plus tôt, le porte-parole de l’Armée nationale libyenne Ahmad al-Mismari a déclaré que le poste de représentant de l’Organisation en Libye devrait être occupé par un Africain, mais pas par un État voisin. Selon lui, c’est la clé du succès de l’ONU, car ni les Européens ni les Américains ne pourront comprendre la culture libyenne qui leur est étrangère.