Le ministère de la culture organise des journées de réflexion sur l’artisanat

10 12 2019 M 00 00 03
10 12 2019 M 00 00 03

Le ministère de la culture, de l’artisanat et des relations avec le parlement a organisé, mardi à Nouakchott, des journées de réflexion consacrés au dialogue et à la concertation sur les meilleurs moyens permettant le développement de l’artisanat et son insertion dans les activités contribuant au développement durable du pays.

Le programme des deux journées de réflexion comporte des conférences et des exposés présentés par des experts sur la réalité de l’artisanat, ses problèmes et ses contributions au développement, une lecture critique, historique et analytique du code de l’artisanat, la situation des petites entreprises de l’artisanat et leur développement effectif.

Dans un mot prononcé pour la circonstance, le ministre de la culture, de l’artisanat et des relations avec le parlement, Dr Sidi Mohamed Ould El Ghaber, a indiqué que l’organisation de ces journées de réflexion sur l’artisanat constitue un maillon d’une série d’activités que le secteur de la culture et de l’artisanat est en train d’exécuter pour développer notre artisanat dans le but de lui permettre d’occuper la place qui lui revient au sein de l’économie du pays comme c’est le cas dans d’autres pays semblables au nôtre.

Il a ajouté que l’intérêt particulier accordé à l’artisanat s’explique par les efforts déployés par département pour exécuter la partie relatif à cet important et vital secteur dans le programme « Mes engagements » mis en place par le Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani lors des dernières élections présidentielles, précisant que le gouvernement oeuvre pour la concrétisation de ce programme qui aura des répercussions positives sur la vie des populations.

Le ministre a précisé que son département a entamé au cours des derniers mois une action sérieuse et globale pour la mise en place de saines bases pour un artisanat fiable ajoutant à son caractère de patrimoine la qualité de producteur de produits économiques qui offre des milliers d’opportunités d’emplois aux jeunes et qui génère des revenus appréciables au profit des artisans, en plus de la contribution réelle et pratique au produit intérieur brut.

Le ministre a précisé qu’un décret du conseil des ministres considère les journées nationales de l’artisanat comme une activité officielle organisée annuellement de façon régulière.

Il a enfin rappelé l’étude technique relative à la réalisation d’une usine de peaux et la mise en place de commissions spécialisées à ce sujet, en plus de la création d’une commission pour l’étude sur la réalité de la la filière de teinture en Mauritanie et les moyens susceptibles de la développer et la finalisation de la conception en vue de la mise en place d’une exposition nationale répondant aux normes internationales.

Pour sa part, le président de la commission de supervision de la préparation des journées de réflexion, M. Mohamed El Moctar Ould Mohamed Lemine a loué le suivi dont a bénéficié la commission de la part du ministre, ce qui lui a permis, a-t-il dit, de réaliser ce travail en un laps de temps très court.

La cérémonie d’ouverture s’est déroulée en présence du secrétaire général du ministère de la culture, l’artisanat et des relations avec le parlement, Dr Ahmed Ould Bah Ould Sid’Ahmed, du wali mouçaid de Nouakchott ouest, du Hakem mouçaid de la moughataa du Ksar et de plusieurs cadres du département.