G5 Sahel donne la possibilité de poursuivre les terroristes

sahel e1610496186305
sahel e1610496186305

OUAGADOUGOU, 26 janvier (Xinhua) — Les chefs d’état-major des armées du G5 Sahel ont procédé dimanche à Ouagadougou à la révision de leurs documents cadres, donnant ainsi la possibilité aux armées des différents pays de poursuivre les terroristes dans les pays voisins sur 100 km, a appris Xinhua à l’issue des travaux.

« Durant ces 48 heures, nous avons passé en revue tous les documents cadres de la force du G5 Sahel pour permettre une liberté d’action de la force conjointe. Avant, les bataillons qui faisaient partie de la force conjointe ne pouvaient pas manœuvrer en dehors de leur territoire. Aujourd’hui après nos travaux il est possible qu’un bataillon quitte son territoire pour venir en appui à une autre force dans une autre zone », a déclaré le chef d’état-major des armées burkinabè, le général Moïse Miningou.

Il a annoncé qu’il est bientôt prévu une manœuvre à laquelle prendront part des militaires tchadiens, soulignant que cette nouvelle donne permettra une « flexibilité » dans le cadre de la lutte contre le terrorisme dans l’espace G5 Sahel.

La force du G5 Sahel (la Mauritanie, le Mali, le Niger, le Burkina Faso et le Tchad) regroupe des armées nationales engagées contre les organisations terroristes.