Le Developpement agricole via la valorisation de nos terres arable: Un autre mensonge

201927428 403960987
201927428 403960987

Le Developpement agricole via la valorisation de nos terres arable: Un autre mensonge/ Par Adama Ngaide … mobilisons – Sensibilisons !

Le régime n’a aucune politique agricole sérieuse qui n’est celle de déposséder les noirs de leurs terres. Ensuite de leurs imposer désormais un écosystème exigu dans lequel ils seront confines a jamais avec son cortège de conséquences désastreuses aussi bien au niveau  environnemental, social, économique, politique et même géopolitique……..

Les régimes mauritaniens ont toujours eu une idée derrière toute « reforme » particulièrement celle liée aux terres…..

La fameuse reforme agricole, ou projet économique axe sur la valorisation des terres, annonce par un ministre au développement économique « sortant d’une grande école», dans un français police donnant l’impression que son employeur (le système raciste) est sérieux, n’est en fait qu’un alibi a une politique d’accaparement enclenche voila deux décennies. Oui, deux décennies de crimes fonciers…..

En vérité, ils sont déterminés à déposséder les populations noires de leurs terres mais aussi à les extraire de leurs écosystèmes au profit de businessmen.

Il y eut des abus et des accaparements bien documentes au profit de bidhanes et qui ont porte sur des ha de terres du Walo et du Dieri.

Ces crimes doivent être répares, c’est a dire que les terres expropriées doivent être restituées, dans leur intégralité, aux propriétaires avant de nous bombarder avec les théories mensongères de développement qui cachent très mal les ambitions racistes du gouvernement a savoir déposséder les noirs de leurs terres arables…….et les contraindre a migrer…..Vous voulez faire du développement agricole alors que le capital arable a été vole?

Faire de l’Agriculture un levier économique pour l’autosuffisance et la création de pouvoir d’achat est une chose mais mener une politique agricole, a portée économique nationale, doit être présidée par un apaisement: Restituer tous les ha voles via des attributions abusives faits par des Préfets et/ou gouverneurs racistes et/ou via des occupations sauvages faites par des populations encouragées qui viennent de je ne sais quelle planète……

Conséquemment, je pense qu’un audit préalable des EXPROPRIATIONS FONCIERES est une EXIGENCE. Ensuite concevoir un registre du capital Foncier (comme le registre d’état civil) en collaboration étroite et libre avec les populations qui savent mieux que quiconque les terres du Dieri et du Walo. (A suivre).

Adama Ngaide. USA