Le découpage territorial de l’ère Taya ou découpage électoral.

Mes suggestions au futur président de la République islamique de Mauritanie
Mamadou Alpha wane dit thiewnguel wane

Le découpage territorial de l’ère Taya ou découpage électoral.

L’élection présidentielle du 29 juin 2024, est une opportunité incommensurable pour l’opposition et le peuple Mauritanien dans son ensemble. Il est souhaitable, pour nous les électeurs, que la question du découpage territorial s’inscrit dans l’agenda des débats des différents candidats, car nous avons actuellement un découpage qui ne correspond pas à la réalité du contexte socio-économique et culturel de notre pays, en effet celui qui nous repose sur de considérations et calcul électoral.

Pour franchir tant obstacles, et nous inscrire dans l’objectif du développement social, économique, culturel et scientifique, la sagesse morale en éthique politique nous incombent tous de réfléchir comment parvenir a un redécoupage territorial et administratif dont nous savons tout l’intérêt.

Cette nouvelle approche doit s’inscrire dans le cadre de la décentralisation, déconcentration des services techniques, administratifs de l’état et garantie un développement local durable basé sur les moyens d’existence de chaque zone ceci dit redynamiser et créer l’interconnexion homogénéité des moyens d’existence. Ainsi, nous parviendrons a valoriser nos savoirs faire dans les domaines :
– l’agriculture ;
– l’élevage ;
– pêche ;
– l’entrepreneuriat rural ou décentralisé.

Le gage de la réussite de ce redécoupage territorial ne serait effectif que quand les administrateurs territoriaux (les gouverneurs, préfets, chefs d’arrondissement, président du conseil régional, maires et les délégués régionaux) acceptent d’instaurer la rupture de toutes les mauvaises pratiques étatiques, d’être patriotes et se mettre au-dessus de la politique politicienne.

Ainsi, nous devons nous rappeler, la décentralisation est inscrite dans notre constitution.
L’administration territoriale repose sur la décentralisation et la déconcentration… L’état doit veiller au développement harmonieux de toutes les collectivités territoriales sur la base de la solidarité nationale, des potentialités régionales et de l’équilibre interrégional. Comme j’ai eu à le citer en dessus.

Ce redécoupage territorial doit viser essentiellement à :
– rapprocher l’administration des administrés ;
– déconcentre certains centres administratifs ;
– prendre en compte toutes les spécialités géographique, économique, culturel et social de l’espace mauritanienne ;
– amener les populations locales à prendre en charge leur propre développement.
Pour une meilleure gestion sur le plan politique, économique, car nous savons tous que l’administration technocratique, à travers toutes ses déviations, a du reste a démontré qu’elle ne peut pas être le moteur du développement. Seule la population, à travers la volonté et l’ambition qu’elle nourrit pour elle-même et l’avenir de ses enfants, doit décider de ce qui lui convient pour aujourd’hui comme demain.

Mamadou Alpha wane dit thiewnguel wane

Mardi 14 mai 2024

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page