Le collectif des avocats des parlementaires : « les déclarations de l’ancien président leur ont porté préjudice »

avocats
avocats

Le collectif des avocats des parlementaires : « les déclarations de l’ancien président leur ont porté préjudice »
Photo de Sahara Media

Le collectif des avocats des parlementaires a déclaré jeudi que la déclaration faite à « jeune Afrique » par l’ancien président Mohamed O. Abdel Aziz a porté préjudice aux députés ce qui les a amené à ester en justice.

Dans sa déclaration ould Abdel Aziz avait dit que les députés avaient reçu des pots de vin de 300 millions d’anciennes ouguiyas pour la création de la commission d’enquête parlementaire de la décennie.

Le collectif a ajouté que l’ancien président n’a exclu aucun député dans cette accusation de corruption, une atteinte évidente à leur dignité ce qui les a amené à ester en justice.

La police judiciaire a convoqué jeudi l’ancien président qui a assumé devant elle les propos tenus dans l’interview accordée au journal.
Sahara Media