Lancement par la Première dame du plan stratégique national de développement du préscolaire

Lancement par la Première dame du plan stratégique national de développement du préscolaire
Avec l’appui d’UNICEF, le lancement du plan stratégique national de développement du préscolaire 2022/2023 s’est tenu aujourd’hui sous le haut patronage de la première dame Dr Mariem Mohamed Vadel Dah.

Le Plan national de développement de l’éducation préscolaire, dont le lancement aujourd’hui, sous la supervision de la Première Dame, Dr. Mariem Mohamed Fadel Dah, marquera une nouvelle étape dans la prise en charge du niveau introductif.

L’éducation préscolaire est d’une grande importance dans tous les pays du monde, en raison de son grand impact sur la formation de la personnalité de l’enfant dans les premiers stades de l’enfance.

Cette étape est l’étape de la réception des premières connaissances, qui nécessite que l’enfant soit dans un environnement propre et sain et traite avec ses pairs d’une manière qui le préserve lui et sa santé.

Dans ce contexte, le ministère de l’action sociale était prêt en termes de ressources humaines, car il a pu former des centaines d’éducateurs de jardin qui ont la capacité de prendre soin de l’enfant et de maintenir sa sécurité, sa nutrition et sa surveillance à la maternelle.

Les moyens logistiques étaient également prêts avec la réalisation de 12 écoles maternelles à Nouakchott, et à l’horizon, une cinquantaine d’écoles maternelles seront prêtes à recevoir les élèves du préscolaire.

Dans le même contexte, je suggère la présence d’autobus spéciaux pour l’éducation préscolaire, qui permettront plus d’interaction et d’harmonie entre les enfants à l’âge préscolaire et leur acceptation d’entrer dans une nouvelle réalité, en plus d’encourager les familles à se tourner vers l’éducation préscolaire.

Cette nouvelle approche dans le domaine de la prise en charge des droits de l’enfant est conforme à la Convention des Nations Unies relative aux droits de l’enfant, ce qui signifie également que le Département de la protection de l’enfance aura le plus grand rôle dans la consolidation de ces droits et leur incarnation sur le terrain.

Cette tendance est également conforme aux politiques nationales en matière de travail social qui ont été inscrites dans le programme « Mes Priorités » de Son Excellence Mohamed Ould Cheikh El-Ghazwany.

La sensibilité de la prise en charge de cette étape nécessite une vigilance et un effort conjoint de tous les membres de l’école maternelle de formation, y compris les éducateurs, les encadrants et la direction.

Tout cela passe aussi par le développement d’une méthode scientifique, adaptée à cette période, en simulant les expériences des pays qui ont fait des avancées dans ce domaine.

La Première Dame : Le plan stratégique de développement de l’éducation préscolaire permettra à 100 000 enfants d’ y accéder

La Première Dame, Dr Mariem Dah, a expliqué que l’étape de l’éducation préscolaire, avec ses deux parties principales, l’école maternelle et le jardin d’enfants, est d’une grande importance.

Elle a ajouté dans une allocution lors de sa supervision, aujourd’hui, samedi, au Centre international de conférences de Nouakchott que les chiffres disponibles sur la pré – scolarisation dans notre pays ne sont pas encourageants et indique qu’une grande partie de nos enfants sont en âge d’être scolarisés.

Je félicite le gouvernement d’avoir pressenti cette lacune et de son travail estimé pour la combler en commençant à mettre en œuvre ce plan stratégique prometteur et ambitieux, qui permettra à 100 000 de nos enfants d’accéder à l’éducation préscolaire et assurera une action rapide pour gagner le pari d’assurer une éducation scolaire complète et intégrée qui profite à tous nos enfants et en prend soin, en particulier pour les enfants des groupes nécessiteux.

J’ai hautement apprécié le lancement de la mise en œuvre de ce plan stratégique de développement de l’éducation préscolaire dans notre pays selon une approche participative qui assure les efforts concertés de tous les acteurs et parties prenantes dans ce domaine, qui exprime une vision éclairée du gouvernement, à travers auquel il s’emploie à impliquer les secteurs public et privé et les partenaires techniques et financiers.

Elle a souligné que la mise en œuvre du plan stratégique pour accélérer le développement de l’éducation préscolaire dans notre pays vise une étape critique dans la scolarisation de nos enfants et les prépare adéquatement à un démarrage réussi dans leur parcours scolaire, notant que l’intérêt pour L’éducation préscolaire tire son prestige de la place éminente assignée par notre vraie religion à l’éducation par l’incitation. Elle en était au berceau, là où l’interdit mauritanien reflétait cet intérêt inhérent et ce soin continu.

 

Ahmed limam Bouddah

Bouton retour en haut de la page