Laâyoune : Les coopératives, un puissant levier pour l’autonomisation économique des femmes

cooperative
cooperative

Par Moulay Smail Lamrani

Laâyoune – Les coopératives féminines de la région Laâyoune-Sakia El Hamra jouent un rôle prépondérant dans l’autonomisation économique et financière des femmes et constituent de ce fait un levier important pour assurer l’égalité des chances entre l’homme et la femme.

La création de plusieurs coopératives féminines dans les différents secteurs a permis de créer des centaines d’emplois, de renforcer la participation des femmes à la vie économique,

d’améliorer les conditions de vie des familles et de révéler le talent de plusieurs femmes qui ont réussi à s’imposer dans plusieurs domaines de l’activité économique dans cette importante région du Sahara marocain.

La consolidation de la dynamique de l’économie sociale et solidaire, en tant qu’outil efficace de lutte contre la marginalisation et la précarité, a soutenu le rythme de création des associations et coopératives et contribué à la promotion d’activités génératrices de revenus.

Ces coopératives s’activent principalement dans le domaine de la valorisation des produits de la pêche, pour contribuer au développement de ce secteur vital dans la région de Laâyoune-Sakia El Hamra.

Pour le directeur régional de l’Office de développement de la coopération (ODCO), Abdelghani Akchate, ces coopératives, qui constituent un puissant levier pour la réalisation du développement durable, ont permis d’ouvrir de larges perspectives pour la création de projets économiques qui contribuent à l’intégration des femmes dans le tissu productif et la lutte contre le chômage et la pauvreté.

Dans une déclaration à la MAP, il a souligné que le nombre de coopératives qui ont vu le jour dans la région de Laâyoune-Sakia El Hamra a connu une hausse sensible durant les dernières années pour atteindre à fin 2020 le chiffre de 769 coopératives féminines, qui comptent un total de 5271 adhérents, contre 393 coopératives en 2015.

M. Akchat a expliqué que ces coopératives s’activent dans les secteurs de l’artisanat, de l’agriculture, les produits alimentaires, les plantes médicinales, la valorisation des produits de la pêche, l’éducation et la formation, ajoutant que ces coopératives ont joué un rôle très important dans l’amélioration des conditions de vie des femmes.

Il a mis l’accent dans ce cadre sur le rôle des coopératives en tant qu’entreprises sociales et économiques pour garantir l’autonomisation financière des femmes ainsi que sur les bénéficies que peuvent tirer les femmes à travers la création de coopératives ou d’auto-entreprises.

De con côté, l’actrice associative Salka Hamdi a relevé que le programme national intégré pour l’autonomisation des femmes à l’horizon 2030, adopté récemment par le gouvernement, vise à favoriser l’accès des femmes au marché du travail et aux opportunités économiques, à l’éducation et à la formation, en augmentant à 8 pc le taux des lauréates des instituts de formation professionnelle.

Mme Hamdi a rappelé la large adhésion des femmes dans la région de Laâyoune-Sakia El Hamra aux activités génératrices de revenus, en particulier les coopératives, qui constitue un outil efficace pour l’autonomisation économique et financière des femmes.
mapexpress