La Tunisie s’efforce de contribuer à un accord entre l’Egypte, le Soudan et l’Ethiopie…

La Tunisie s’efforce de contribuer à un accord entre l’Egypte, le Soudan et l’Ethiopie pour résoudre le conflit autour des eaux du Nil

Le ministre tunisien des Affaires étrangères Othman Jerandi a affirmé mardi que son pays, en tant que membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies, s’efforcerait de contribuer à une solution consensuelle entre l’Egypte, le Soudan et l’Ethiopie à leur conflit autour des eaux du Nil.

Dans un communiqué, le ministère tunisien des Affaires étrangères a indiqué que M. Jerandi avait fait cette déclaration lors d’une rencontre avec son homologue éthiopien Demeke Mekonnen, en marge de sa participation à la 8e Conférence ministérielle du Forum sur la coopération sino-africaine (FCSA) qui s’est tenue les 29 et 30 novembre à Dakar, au Sénégal.

M. Jerandi a souligné que la Tunisie « fait tout ce qui est en son pouvoir pour que l’Egypte, le Soudan et l’Ethiopie trouvent, ensemble, une solution consensuelle et satisfaisante entre eux, afin de partager les eaux du Nil d’une manière qui ne porte pas atteinte aux intérêts partagés par toutes les parties ».

Le chef de la diplomatie tunisienne a appelé à « faire du Nil une bouée de sauvetage pour tous les peuples de ces pays et non pas une source de tensions, lourdes de conséquences dans ces circonstances internationales difficiles qui appellent à la synergie et à la solidarité ».

La sagesse dans le traitement des problèmes et dans la gestion des différends requiert l’exploration des meilleurs moyens de consensus et de compromis, afin que la stabilité prévale parmi les peuples autour du Nil, ce qui contribue à réaliser un développement durable dans toute la région, a souligné M. Jerandi.

Cité par le ministère tunisien des Affaires étrangères, M. Demeke Mekonnen a exprimé la confiance de son pays en les positions de la Tunisie. « Car c’est un pays ami et frère à tous les pays riverains du Nil (…) il s’agit de positions dignes de respect, issues d’une volonté de soutenir la sécurité et la paix entre les pays du continent africain », a-t-il dit.

Mots clés : Tunisie-Nil-eaux

Source: Agence de presse Xinhua

Bouton retour en haut de la page