La Tunisie, l’Algérie et la Libye publient une déclaration conjointe

Le ministre tunisien des Affaires étrangères, Othman Jerandi, et ses homologues algérien et libyenne, Ramtane Lamamra et Najla Al-Mangoush

Tunis 12 06 2021
Tunis 12 06 2021

publient une déclaration conjointe sur plusieurs dossiers d’intérêts communs

Le ministre tunisien des Affaires étrangères, Othman Jerandi, et ses homologues algérien et libyenne, Ramtane Lamamra et Najla Al-Mangoush, en visite en Tunisie, ont publié conjointement une déclaration de 19 points sur plusieurs dossiers d’intérêts communs, à l’issue d’une réunion tripartite ce vendredi.
Dans la déclaration conjointe, trois points sont consacrés à la crise libyenne. Les chefs de la diplomatie des trois pays ont souligné l’importance de la stabilité en Libye pour assurer la sécurité de la région en général et la nécessité d’achever le processus politique dans le cadre de la réconciliation et de l’unité à partir d’un dialogue intra-libyen et de mobiliser les efforts nationaux pour parvenir à la réconciliation nationale et unifier les rangs selon une approche basée sur le principe de leadership libyen et dans le cadre d’un partenariat efficace et rentable avec la communauté internationale.
Les ministres se sont félicités de la reprise imminente, au Caire, des travaux de la commission constitutionnelle mixte libyenne, encourageant les membres représentant la Chambre des représentants et le Haut conseil d’Etat à saisir cette opportunité pour parvenir à un consensus nécessaire pour achever l’élaboration de la base constitutionnelle, qui permettrait au peuple libyen d’exercer son droit souverain de choisir ses dirigeants dans les élections.
Les trois ministres ont aussi souligné la nécessité de veiller à mettre en place une approche commune de coopération pour renforcer l’intégration stratégique, la solidarité et le développement intégré de la région.
La déclaration conjointe porte également sur certaines autres questions régionales et internationales d’intérêts communs pour les trois pays, notamment la lutte contre le terrorisme dans la région, la lutte contre la criminalité transnationale organisée et la cybercriminalité, ainsi que la question des flux migratoires, la sécurité sanitaire, la sécurité énergétique et la sécurité alimentaire.*
Source: Agence de presse Xinhua

Bouton retour en haut de la page