La stabilité de la région tributaire du respect par le Maroc de ses frontières internationales

MAE sahraoui
MAE sahraoui

La stabilité de la région tributaire du respect par le Maroc de ses frontières internationales.

Bir Lahlou (Territoires sahraouis libérés), 07 mai 2021 (SPS) Le ministère des Affaires étrangères a souligné que la stabilité et la paix dans la région sont tributaires du respect par le Maroc de ses frontières internationales et de la cessation de la politique du fait accompli.

Dans un communiqué, le MAE sahraoui a appelé, jeudi, le Maroc à tourner la page de la politique expansionniste, soulignant que toutes ces pratiques ne vont détourner ni les Sahraouis de leur lutte ni le monde de l’origine du conflit au Sahara Occidental.

Le ministère a critiqué « la campagne de désinformation » que mène le Maroc depuis deux semaines, suite au transfert du Président, Brahim Ghali en Espagne pour des soins après avoir contracté le coronavirus.

Le communiqué a rappelé « le rejet par le monde de l’annonce par l’ex président américain, Donald Trump de la souveraineté présumée du Maroc sur le Sahara Occidental ».

Ce que mène le Makhzen dans les villes sahraouies occupées constitue « un crime continu », à travers la militarisation du territoire, le maintien du siège imposé aux domiciles des civils et défenseurs des droits de l’Homme, des pratiques abusives, de la torture et du bafouement des droits, citant le cas des familles de la militante sahraouie Soltana Khaya et du détenu Mohamed Lamine Haddi.

Le MAE, qui a accueilli favorablement l’élargissement des prérogatives de la Minurso et la création d’un mécanisme neutre pour la surveillance des droits de l’Homme au Sahara Occidental, souligne la pleine disposition des Sahraouis à accueillir des missions techniques du Conseil des droits de l’Homme de l’ONU, bloquées depuis 2015 suite au refus par le Maroc de leur faciliter la tâche. (SPS)