La signature d’un accord entre les ministères de l’Éducation nationale et de la Santé et la BNM

Nouakchott, 15/04/2021

Les ministres de l’Éducation nationale, de la Formation technique et de la Réforme et de la Santé, MM. Mohamed Melainine Ould Eyih et Mohamed Nedhirou Ould Hamed ont signé jeudi à Nouakchott, un accord avec le Président de la Banque nationale de Mauritanie (BNM), M. Mohamed Ould Abdallahi Ould Noueiguedh.

Aux termes de cet accord, la banque prendra en charge la construction d’écoles et de points de santé dans certaines régions de l’intérieur du pays.

A cette occasion, le ministre de l’Éducation nationale a précisé qu’en vertu de cet accord, la Fondation caritative pour la solidarité de la Banque nationale de Mauritanie construira deux écoles modèles à Foum Gleita dans la moughataa de M’Bout et à El Ghabra dans celle de Barkéol.

Cette action représente une contribution majeure en vue de l’augmentation des taux d’accès aux écoles dans les zones prioritaires en matière éducative. De même, l’offre de cantines scolaires et de l’assistance au plan pédagogique dans les écoles favorisera également l’accroissement des taux de rétention et de réussite scolaire dans ces zones.

Le ministre a souligné que l’investissement de cette institution financière dans le domaine de l’éducation reflète une bonne volonté et un grand désir des acteurs du secteur privé de jouer pleinement leur rôle en accompagnant le gouvernement dans la mise en œuvre de sa politique, concrétisant l’attention que Son Excellence le Président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El-Ghazouani, porte au secteur de l’éducation nationale.

Il a apprécié l’investissement de l’institution caritative de la BNM dans ce domaine vital, indiquant qu’il dénote d’un esprit patriotique élevé et constitue un exemple à suivre au service de la nation.

Pour sa part, le Ministre de la Santé a souligné que la santé fait partie des priorités du programme «Mes engagements» de Son Excellence le Président de la République, en raison de la nécessité pour les citoyens d’accéder à des services de santé de qualité. Il a loué l’initiative, la première du genre, affirmant qu’elle reflète le patriotisme et la volonté d’accompagner le rythme des programmes gouvernementaux et d’améliorer la santé des citoyens.

Il a déclaré que les zones bénéficiaires comprennent des couches vulnérables et que la santé est considérée comme une priorité et que les lieux de santé qui ont été sélectionnés font partie du programme de santé, appréciant la nouvelle tendance visant à fournir parallèlement une couverture sanitaire et scolaire en même temps et la nécessité d’une intégration entre les secteurs public et privé.

Il a fait l’éloge du secteur privé accompagnant le secteur de la santé en général tout au long de la période pandémique, appelant les hommes d’affaires à soutenir les efforts du gouvernement pour obtenir une couverture sanitaire universelle.

De son côté, le président de la Banque nationale de Mauritanie a déclaré que l’accord s’inscrit dans le programme du Président de la République et de ses engagements dans les domaines de la santé et de l’éducation. Il a ajouté que la Fondation caritative de la BNM accompagne les pouvoirs publics dans la mise en œuvre des programmes et projets liés à ces secteurs importants pour le développement du pays et la promotion du capital humain.

Le patron de la BNM a souligné qu’après l’achèvement des travaux de ces projets, la Fondation fournira des outils, des manuels, des abris et de la nutrition aux enfants les plus nécessiteux, s’occupera également du logement des enseignants et contribuera au soutien et à la gestion des comités de ces deux institutions.

Il a apprécié l’atmosphère d’ouverture qui a permis le partenariat entre les secteurs public et privé, ce qui contribuerait à améliorer les conditions de la population, appelant les hommes d’affaires à financer des projets similaires pour contribuer à l’avancée du pays.

La signature de l’accord s’est déroulée en présence des deux secrétaires généraux des ministères de l’Éducation nationale et de la Santé et de plusieurs cadres des deux départements.