La Mauritanie et l’Algérie entretiennent des relations riches d’apports mutuels

La Mauritanie et l’Algérie entretiennent des relations riches d’apports mutuels fondés sur un actif solide de culture et de civilisation commune (Premier ministre)
Nouakchott
Le 14/09/2022

La Mauritanie et l’Algérie entretiennent des relations riches d’apports mutuels fondées sur un actif solide de culture et de civilisation commune, a affirmé le Premier ministre M. Mohamed Ould Bilal Messoud, au cours de la cérémonie d’ouverture, mercredi, à Nouakchott, des travaux de la dix-neuvième session de la Grande Commission mixte de coopération mauritano-algérienne

La préparation de cette session a été centrée sur l’agencement des priorités, la prise en compte de la réalisation de l’intérêt commun et la primauté des principes d’efficacité et de faisabilité de mise en œuvre rapide, a-t-il dit.

Voici le texte du discours du Premier ministre :
«Excellence et cher frère, Monsieur M. Aïmene Benabderrahmane, Premier Ministre de la République Algérienne Démocratique et Populaire Soeur ;

Excellences les Ministres ;

Excellences les Ambassadeurs ;

Mesdames et Messieurs;

J’ai l’immense plaisir au début de ce discours de vous souhaiter la bienvenue ainsi qu’à la délégation qui vous accompagne chez vos familles en Mauritanie, même si l’homme n’est pas étranger chez lui, vous espérant un séjour confortable et vous exprimant ma joie à diriger aujourd’hui avec vous les travaux de cette dix-neuvième session de la Grande commission mixte de coopération entre nos deux pays frères.

Cette session représente un épisode charnière d’un long processus d’étroite coopération et de solidarité entre nous dans divers domaines, un processus plein d’apports réciproques qui reflètent l’ancienneté et la profondeur des relations entre nos deux pays, fondées sur un actif solide de culture et de civilisation commune.

De là, découle la ferme volonté des dirigeants de nos deux pays, Son Excellence le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, et Son Excellence le Président Abdelmadjid Tebboune, et leurs hautes orientations sur la nécessité de développer et d’élargir nos relations bilatérales et de les hisser vers des meilleurs horizons, dans l’intérêt commun et suivant les aspirations légitimes de nos deux peuples au progrès et au développement inclusif. Il s’agit aussi d’œuvrer, dans le cadre d’une stratégie efficace pour réagir aux développements successifs dans le monde, augurant des changements internationaux fondamentaux qui nous obligent à intensifier la coordination et à renforcer la concertation pour faire face aux défis qu’ils génèrent et atténuer leurs conséquences.

Permettez-moi, cher frère, de vous renouveler dans ce contexte combien nous apprécions le développement constant de la coopération et de la solidarité entre nos deux pays frères, et sommes entièrement satisfaits de la concordance des visions entre nos deux dirigeants sur les questions régionales et internationales, et leur souci constant de consolider la coopération dans les grands dossiers qui préoccupent nos nations arabe et islamique, notre continent africain et le monde.

Excellence, cher frère,

Lors de la préparation de cette session, nous avons adopté une approche basée d’une part sur la rationalité dans l’établissement des priorités et la focalisation sur ce qui matérialise l’intérêt commun, et d’autre part sur la priorisation des principes d’efficacité et de faisabilité pour une mise en œuvre rapide.

Nous avons pu, El Hamdoulillah, sur cette base, signer de nombreux accords, protocoles d’accord et programmes exécutifs, couvrant les secteurs de la justice, des affaires étrangères, de l’intérieur, des affaires islamiques, de l’énergie, de la transition numérique, de la pêche, de l’agriculture, de l’élevage, de la formation professionnelle, du commerce, de l’industrie, de l’équipement, du transport, de l’enseignement supérieur, de l’action sociale, de la culture, de la jeunesse, des sports et de l’investissement, sans compter le renforcement du partenariat entre les hommes d’affaires de nos deux pays.

Nous avons donné de notre part toutes les instructions nécessaires aux membres du gouvernement pour amorcer la mise en œuvre rapide de tous les accords que nous concluons et les programmes et plans que nous posons, afin de concrétiser la volonté des dirigeants de nos deux pays, et d’honorer scrupuleusement les promesses et les engagements que nous prenons pour servir les intérêts et les aspirations de nos deux peuples frères.

Excellence, cher frère,

Je ne peux oublier ici de mentionner le travail remarquable de la commission de suivi, et les efforts louables déployés par nos experts au cours de cette session afin de préparer les conditions relatives aux engagements pour la bonne exécution de ces instructions ; qu’il en soit remercié ici et qu’ils reçoivent l’expression de notre reconnaissance.

En conclusion, permettez-moi de vous renouveler, Monsieur le Premier Ministre, ainsi qu’à la délégation algérienne sœur, mes souhaits de bienvenue et d’annoncer, avec la bénédiction d’Allah, l’ouverture des travaux de la dix-neuvième session de la Grande Commission mixte mauritano- algérienne de coopération, souhaitant plein succès à ses travaux.

Bouton retour en haut de la page