La justice met l’ancien président mauritanien sous résidence surveillée

Mohamed Ould Abdelaziz
Mohamed Ould Abdelaziz

Selon les médias privés, l’ancien président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz a été assigné mardi, sous résidence à son domicile dans la capitale, Nouakchott.

La justice mauritanienne a placé Mohamed Ould Abdel Aziz sous résidence surveillée, dans le cadre de l’enquête dont il fait l’objet concernant des accusations de corruption portées contre lui par le parquet en mars dernier.

La décision a été rendue par le pôle des enquêtes anticorruption au tribunal de Nouakchott, lors de la comparution de Mohamed Ould Abdel Aziz aujourd’hui, mardi.

Elle  obligeait l’ancien président  à ne pas quitter son domicile dans la Moughataa  du Ksar sauf pour des raisons religieuses ou sanitaires sans l’autorisation préalable du pôle chargé de l’enquête.

Lors de sa comparution devant le pôle d’enquête aujourd’hui, Mohamed Ould Abdel Aziz a refusé de répondre aux questions des enquêteurs se référant, selon lui,  à l’article 93 de la constitution mauritanienne, qui lui confère une immunité absolue de responsabilité.

Il est à rappeler que l’ancien président mauritanien est sous contrôle judiciaire strict depuis  mi-mars aux côtés de 12 autres personnalités.

Ould Abdel Aziz a rejeté depuis le début de l’enquête, connue sous le nom de «dossier de la décennie», toutes les charges retenues contre lui, qualifiant ce qui se passait de «règlement de comptes politique».

De son côté, le parquet indique que dans le cadre de la perquisition préliminaire, il a atteint 41 milliards de MRO qui ont été illégalement acquis, dont 29 milliards  auprès de  l’ancien président et son genre.