La diplomatie de Bourita à bout de souffle !

La diplomatie de Bourita à bout de souffle !
Publié dans Algerie54 – le 13 octobre 2022 Par Mohamed El Abassi

En diplomatie, il y a les principes et le droit international, la conviction, le respect de son peuple et de ses convictions, le souffle et l’endurance pour une adhésion populaire : Tout ce qui fonde un choix démocratique, plutôt qu’une option autoritaire de palais résolument jetée à la face de la plèbe mais qui sied, combien même, elle est d’une trompeuse conjoncture, à servir l’ordre monarchique antinomique de ce que pense son « cher » peuple.

La diplomatie de Bourita, le MAE marocain, est d’un souffle juste éphémère….elle s’essouffle venant à bout d’une normalisation contre-productive avec l’entité sioniste pour avoir mobiliser le peuple marocain contre les choix du monarque, qui s’est trouvé, lui -même, embourbé dans une sorte de fuite en avant. Son dilemme est de se voir déjuger, si il venait à faire marche arrière.

Une situation peu commode d’un monarque qui se trouve piégé par son ministre des affaires étrangères, dans une inexorable descente dans le discrédit et l’opprobre de son propre peuple avant d’autres qui observent une descente effrénée aux abimes. A vouloir s’allier avec l’entité sioniste, contre tout interdit que lui commanderaient ses hautes qualités et autres titres honorifiques de » commandeur des croyants », de » président du comité El-Qods »…de protecteur des droits palestiniens et de la seconde kibla des musulmans.

L’hypocrisie et le mensonge d’Etat érigés en système diplomatique n’auront mené le Royaume du Maroc qu’a la risée des observateurs arabes bien avertis des méthodes employées par le chef de la diplomatie marocaine qui ne finira jamais d’étonner par ses supercheries pour se faire applaudir, le temps d’un effet d’annonce , mais qui seront, de sitot, jetées dans les oubliettes de l’histoire qui se chargeront de l’enterrer.

Ainsi, fussent les nombreuses victoires « salées », en contrepartie de sonnantes et trébuchantes rétributions de corrompus (donation de phosphate au Kenya contre un tweet ). Que Bourita s’enivre à la lie d’une série d’ouverture de consulats imaginaires en territoire sahraoui ! Mis qu’avons-nous entendu parler d’une quelconque activité de ceux-ci , sinon à l’annonce, toute éphémère, de leur ouverture?

Autre distinction « déshonoriphique » de Bourita, la politique du « fait accompli » comme si on pouvait lui faire porter une « Deraa » ou une « Maalhfa » (habits traditionnel des Sahraouis) et le compter parmi les sahraouis des camps de Tindouf ou d’El-Ayoune et de Dakhla !

Le chef d’une diplomatie qui s’essouffle, vos stratagèmes sont voués à l’échec comme vos discours mensongers. Et si vous trouverez à l’avenir quelques ministres corrompus pour vous faire une déclaration payée rubis sur l’ongle, un autre viendra, immédiatement après, pour la déjuger au profit du droit inaliénable et imprescriptible du peuple sahraoui à l’autodétermination.

Il est temps pour la monarchie alaouite de retrouver une sagesse salvatrice et de penser à son « cher peuple », au delà, d’une simple apostrophe à l’occasion du discours du trône, mais dans une sincérité bienveillante et solidaire car il peine à survivre.

Il est un adage algérien qui dit » ce qui ne t’appartient pas, te fatiguera davantage sans issue »!

Au marocains libre et intègres, il n’y a que le vérité historique, non pas le rêve d’un Maroc expansionniste qu’on vous serve par des commis invétérés du Makhzen sur les ondes des chaines publiques de TV et radio au service de la DDSE et qui s’enrichissent à créer le mensonge et y croient, qui changeront la réalité et les faits têtus du fait colonial marocain au Sahara Occidental.

Pensez à ce que serait le Maroc et les marocains, aujourd’hui , si le Makhzen s’en est débarrassé d’un legs colonial qui s’est avéré un gouffre sans fin des deniers du contribuable en affamant le peuple et en enrichissant ses porte-voix, en alimentant une guerre d’usure qui met à genoux le pays tout entier !

Pensez à la dignité marocaine quand ses enfants et ses femmes sont séquestrés dans les ambassades étrangères sans que le Royaume ne dise un mot de réprobation avant de vouloir oppresser le peuple du Sahara occidental et le déposséder de sa propre dignité.

Il reste à méditer le concept de dignité et des droits humains quand on oppresse un peuple qui réclame son droit à la liberté et à l’autodétermination et qu’on ferme les yeux sur d’atroces atteintes et de violations contre son propre peuple dans le Royaume des contradictions !

Cherchez l’erreur sur le curseur de votre seigneur !
Source: Algerie54

Bouton retour en haut de la page