La CSMD à Laâyoune pour présenter les conclusions de son rapport général

csmd laayoune
csmd laayoune

La CSMD à Laâyoune pour présenter les conclusions de son rapport général

Des membres de la Commission spéciale sur le modèle de développement (CSMD) ont présenté, jeudi, aux acteurs régionaux et territoriaux de Laâyoune-Sakia El Hamra les conclusions du rapport général relatif au nouveau modèle de développement (NMD).

Tenue au palais des congrès de Laâyoune, cette rencontre fait partie d’une tournée effectuée par la CSMD dans les 12 régions du Royaume afin de mener une vaste opération de restitution et d’explication des conclusions et recommandations du rapport sur le NMD auprès des citoyens et des différents acteurs locaux, conformément aux hautes instructions royales.

En ouverture de cette rencontre, le président du Conseil économique, social et environnemental (CESE) et membre de la CSMD, Ahmed Réda Chami, a relevé que le rapport porte sur quatre principaux axes, dont celui relatif au « Maroc des régions » qui consacre la nécessité pour la région de devenir une source de politiques publiques et d’économies locales, sachant que chaque région dispose de ses atouts et ses moyens propres.

Il s’agit là de favoriser la construction du « Maroc du progrès », a insisté M. Chami, qui a passé en revue les composantes de l’ambition 2035 visant à créer « un Maroc prospère et intégrant des compétences ».

Pour ce faire, il a jugé important de se focaliser sur les quatre choix stratégiques du nouveau modèle de développement, à savoir une économie diversifiée et productive, créatrice de postes d’emploi et de la richesse, un capital humain renforcé et mieux préparé pour l’avenir, des opportunités d’inclusion pour tous et un lien social consolidé, ainsi que des espaces territoriales durables.

De son côté, le wali de la région Laâyoune-Sakia El Hamra, gouverneur de la province de Laâyoune, Abdeslam Bekrate, a noté que le NMD vise à répondre aux attentes et aspirations de tous les Marocains, mettant en avant la démarche participative et inclusive adoptée au cours de son élaboration, conformément aux hautes directives royales.

Le rapport général sur le NMD a montré la voie que le Maroc doit emprunter pour surmonter les difficultés et les contraintes entravant le développement socio-économique escompté, a fait remarquer M. Bekrate, appelant toutes les parties prenantes à s’engager davantage pour relever les défis actuels et de demain.

Pour sa part, le président du conseil de la région Laâyoune-Sakia El Hamra, Sidi Hamdi Ould Errachid, a rappelé que le Maroc a fait des progrès remarquables dans le processus de développement, qui a d’ores et déjà atteint des degrés de maturité dans plusieurs domaines.

Il a aussi expliqué que « le changement nécessite des efforts et de la volonté, d’autant plus que la construction d’un État fort repose sur une structure sociétale solide et sur la complémentarité » , tout en louant la philosophie du rapport général sur le NMD et ses conclusions.

La rencontre, à laquelle ont pris part notamment les gouverneurs des provinces de Tarfaya, Boujdour et Es-Semara, a été l’occasion d’échanger des points de vue sur les aspects liés aux Régions et à la régionalisation avancée dans le nouveau modèle, en plus des chantiers de décentralisation administrative comme une réforme inévitable pour tout développement durable et efficace.

MAP-01/07/2021