La Commission militaire mixte libyenne se réunit au Caire pour discuter du retrait des forces étrangères

libye
libye

La Commission militaire mixte libyenne se réunit au Caire pour discuter du retrait des forces étrangères

LE CAIRE, 30 octobre (Xinhua) — La Commission militaire mixte 5+5 (CMM) de la Libye a lancé samedi un nouveau cycle de négociations parrainées par l’ONU au Caire, la capitale égyptienne, pour discuter des plans de retrait des forces étrangères.

L’envoyé spécial de l’ONU pour la Libye, Jan Kubis, et des représentants des pays voisins ont participé à cette réunion de deux jours, rapporte le site d’information officiel égyptien Ahram Online.

Après la réunion qui s’est tenue à Genève le 8 octobre, la CMM a signé un plan d’action global pour le retrait progressif, équilibré et séquencé des mercenaires, des combattants étrangers et des forces étrangères du territoire libyen.

Le travail de la CMM est l’un des trois volets intra-libyens sur lesquels travaille la mission d’appui des Nations Unies en Libye (MANUL), avec les volets économique et politique.

Ces volets ont été approuvées par la résolution 2510 (2020) du Conseil de sécurité des Nations Unies, qui appelle toutes les parties à parvenir à un accord pour un cessez-le-feu permanent.

La Libye est prise dans une guerre civile depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011. La situation s’est aggravée en 2014, avec la division du pouvoir entre deux gouvernements rivaux : le gouvernement d’entente nationale soutenu par l’ONU, basé dans la capitale Tripoli, et un gouvernement basé à Tobrouk, allié au général Khalifa Haftar.

En février, les factions belligérantes libyennes ont accepté de former un gouvernement intérimaire, sous les auspices de l’ONU, pour diriger le pays jusqu’à la tenue d’élections générales le 24 décembre.