A la Une

La Banque européenne d’investissement ou BEI confirme son soutien au secteur des énergies renouvelables en Mauritanie

La Banque européenne d’investissement a annoncé son soutien aux plans d’investissement mis en œuvre pour développer le secteur des énergies renouvelables en Mauritanie, afin d’aider la Mauritanie à faire face à l’impact des chocs attendus sur les prix mondiaux de l’énergie.

Cela s’inscrivait dans le cadre d’une déclaration commune qui vient d’être publiée, et comprenait le résultat des discussions que le président mauritanien Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani a eues récemment à Bruxelles avec Werner Hoyer, président de la Banque européenne d’investissement, la plus grande banque publique du monde, en marge de la conférence des Journées européennes du développement.

Au cours de la réunion, les deux parties ont convenu de renforcer leur coopération pour accroître les investissements dans l’énergie éolienne, l’énergie solaire et l’hydrogène vert.

Le président mauritanien a évoqué « l’importance de développer l’énorme potentiel d’énergie renouvelable en Mauritanie en favorisant l’accès à l’énergie à des prix abordables, d’une manière qui permette de convertir l’énergie propre en hydrogène vert ».

« L’étroite coopération entre la Mauritanie et la Banque européenne d’investissement permettra à la Mauritanie de bénéficier de l’expertise technique et des capacités financières uniques de la banque », a-t-il souligné.

Le président de la Banque européenne d’investissement, Werner Hoyer, a déclaré dans la déclaration conjointe : « Ses entretiens avec le président mauritanien renforceront les relations de coopération entre la Banque et les partenaires de la Mauritanie, et renforceront le processus de 54 ans de travail conjoint ».

« L’engagement de la Banque européenne d’investissement à porter la coopération avec la Mauritanie à des niveaux supérieurs, en investissant dans les énergies renouvelables en Mauritanie et en activant le partenariat dans le cadre de l’Alliance Sahel », a souligné Werner Heuer.

La commissaire européenne aux partenariats internationaux, Jutta Orbilinen, qui a participé à la réunion, a souligné que « la déclaration conjointe renforcera la coopération entre la Mauritanie et l’Union européenne, accélérera les voies d’investissement dans les énergies propres et répondra aux bouleversements auxquels le monde assiste dans le domaine de l’approvisionnement en énergie. »

Bouton retour en haut de la page