Kaïs Saïed : Nous n’opprimerons personne, mais nous n’accepterons pas l’oppression du peuple tunisien !

kais saied tunisie
kais saied tunisie

Kaïs Saïed , le chef de l’Etat a présidé, lundi 13 décembre 2021, un conseil des ministres. Se tenant habituellement, jeudi, le conseil s’est penché sur un ensemble de projets de décret dont celui relatif à la réconciliation pénale.

Le président a précisé que des experts ont étudié le projet de décret et qu’ils ont présenté plusieurs remarques. Il a révélé qu’un projet final et complet sera présenté d’ici quinze jours.

Dans une vidéo publiée par la présidence de la République, le chef de l’Etat a assuré que cela permettra la récupération de l’argent spolié. « Nous pourrons, par la suite, étudier la création des entreprises citoyennes qui avaient été évoquées lors des Journées de l’Entreprise », a-t-il déclaré.

« Les responsables répondront de leurs crimes devant la justice. Nous n’opprimerons personne, mais nous n’accepterons pas l’oppression du peuple tunisien et nous nous opposerons aux pratiques visant à abuser de lui. La justice doit purifier le pays ! Personne n’est au-dessus de la loi ! », a-t-il ajouté.

Le président de la République a assuré qu’il n’y avait pas d’atteinte aux libertés et que celles-ci étaient préservées. Il a, également, affirmé que l’Etat mettra en œuvre toutes les ressources disponibles afin de répondre aux attentes des jeunes et du peuple et non-pas à travers des textes élaborés par des fugitifs. Ces mesures seront annoncées dans les prochaines 24 heures.

« La souveraineté du peuple est traduite par l’application de la Constitution. Si ce texte n’est plus applicable, nous devrons alors opter pour un nouveau texte. Les analyses et approches des pseudos experts nous amèneraient vers le maintien de la Constitution de 1861. Les constitutions ne sont pas éternelles », a-t-il ajouté.

Le président de la République a assuré que toute personne ayant perçu un financement étranger ne sera pas maintenue au sein de l’Assemblée des représentants du peuple. Il a appelé la justice à prendre en considération le rapport de la Cour des comptes et à appliquer la loi.

« Je compte adresser, prochainement, un discours au peuple tunisien portant sur les étapes à venir et la réalisation de ses attentes. Nous sommes avec le peuple. Nous allons écrire une nouvelle histoire différente de la leur. Nous avons les moyens nécessaires à la réalisation de ces objectifs et à une vie digne. Nous acceptons la coexistence et la coopération dans le cadre du respect ! », a-t-il poursuivi.

A noter que le président de la République a, aussi, précisé que le conseil ministériel portait sur la plateforme dédiée à la consultation nationale. Celle-ci permettra de collecter les diverses opinions et visions des Tunisiens. La vidéo publiée par la présidence a inclu des images de cette plateforme.

Par ailleurs, le chef de l’Etat a remercié les membres du gouvernement et a souligné les efforts fournis dans la résolution des problèmes auxquels fait face le pays.

S.G

Business News