Kabylie et Sahara occidental : entre l’Algérie et le Maroc, le ton monte

Abdemadjid Tebboune DR
Abdemadjid Tebboune DR

Kabylie et Sahara occidental : entre l’Algérie et le Maroc, le ton monte.

Entre l’Algérie et le Maroc, la situation s’est envenimée. En effet, le ministère algérien des Affaires étrangères a officiellement rappelé son ambassadeur en poste au Maroc. L’idée, derrière ce geste, est de protester contre la récente prise de parole du représentant marocain aux Nations unies au sujet de l’autodétermination de la Kabylie.

Une sortie qui était en fait une réponse au récent soutien d’Alger aux indépendantistes du Sahara occidental. Cette zone est relativement conflictuelle. Elle est occupée par les indépendantistes du Front Polisario, directement soutenus par Alger, et le Maroc, qui considère la zone comme une partie de son territoire.

Vives tensions entre Alger et Rabbat

Des tensions aggravées par la fermeture des frontières terrestres entre l’Algérie et le Maroc suite à l’éclatement de la guerre civile algérienne au cours des années 90. Les crises diplomatiques sont ainsi très fréquentes entre les deux nations et qui viennent donc de prendre une nouvelle tournure. Ce dimanche, l’Algérie a confirmé que des mesures pourraient être annoncées, en fonction du principe de réciprocité.

Par Florian Guénet

lanouvelletribune.info