Haïti: l’assassinat du président reste un mystère, le pays demande l’envoi de troupes étrangères

214590294 4507202542
214590294 4507202542

Haïti demande aux États-Unis et à l’ONU l’envoi de troupes en renfort.

Les raisons de l’assassinat du président haïtien Jovenel Moïse et l’identité de ses commanditaires restent encore indéterminées trois jours après l’attaque dans son domicile privé.

La crainte d’un chaos dans le pays

Le mystère sur l’assassinat du président haïtien Jovenel Moïse reste entier. Trois jours après son exécution à son domicile privé, les autorités du pays ont lancé un appel à l’aide.

Elles ont en effet demandé aux États-Unis et à l’ONU d’envoyer des troupes en renfort pour assurer la sécurité des sites stratégiques de peur qu’ils soient sabotés. « Après l’assassinat du président, nous avons pensé que les mercenaires pourraient détruire quelques infrastructures afin de créer le chaos dans le pays. Au cours d’une conversation avec le secrétaire d’Etat américain et l’ONU, nous avions fait cette requête », a affirmé Mathias Pierre, ministre chargé des questions électorales sur les propos repris par Le Figaro.

Confirmation du département d’État américain

Les autorités haïtiennes s’inquiètent notamment de la sécurité des infrastructures vitales comme les ports, les aéroports, les terminaux pétroliers ou le transport des produits pétroliers. L’attaque ayant coûté la vie au président de l’Haïti a été perpétré par un commando armé composé de 28 personnes à savoir 26 Colombiens et deux Américains d’origine haïtienne. A l’heure actuelle, aucun détail n’a été fourni sur les raisons de cet acte ni sur l’identité de ses commanditaires. Cette requête des autorités haïtiennes a été confirmée par le département d’État américain. Selon ce dernier, ils restent en contact permanent avec les responsables du pays sur la manière dont ils peuvent apporter leur aide.

D’après les hauts commandements de la police et de l’armée en Colombie lors d’une conférence de presse à Bogota, au moins 17 anciens militaires colombiens seraient impliqués dans l’assassinat. En réponse à cette demande d’aide des autorités haïtiennes, une source diplomatique à l’ONU a souligné qu’une résolution du Conseil de sécurité était nécessaire à cet effet. LINFO.RE