Frappe américaine : le Pentagone confirme la mort d’un haut dirigeant d’Al-Qaïda

1510360 25478541
1510360 25478541

Frappe américaine : le Pentagone confirme la mort d’un haut dirigeant d’Al-Qaïda après une attaque de drones en Syrie

Le haut dirigeant Abdul Hamid al-Matar a été tué par une frappe de drone américain en Syrie, selon un communiqué du Pentagone.

Le major de l’armée américaine John Rigsbee, porte-parole du commandement central américain, a déclaré que le meurtre d’Abdul Hamid al-Matar « perturberait » les plans de l’organisation terroriste.

« La destitution de ce haut dirigeant d’Al-Qaïda perturbera la capacité de l’organisation terroriste à poursuivre et à mener des attaques mondiales menaçant les citoyens américains, nos partenaires et des civils innocents », a déclaré le major Rigsbee dans une déclaration écrite.

La frappe intervient deux jours seulement après l’attaque d’un avant-poste américain dans le sud de la Syrie.

M. Rigsbee n’a pas confirmé si la frappe de drones américains avait été menée en représailles.

Le communiqué officiel affirme également qu’il n’y avait aucune indication de victimes civiles après la frappe de drone.

« Al-Qaïda continue de représenter une menace pour l’Amérique et nos alliés », a poursuivi le major Rigsbee.

« Al-Qaïda utilise la Syrie comme un refuge pour reconstruire, se coordonner avec des affiliés externes et planifier des opérations externes.

« Al-Qaïda utilise également la Syrie comme base pour des menaces atteignant la Syrie, l’Irak et au-delà. »

Dans son premier bilan officiel depuis 2014, l’ONU a signalé qu’au moins 350 209 personnes ont été tuées au cours des 10 années de guerre en Syrie.

Source: marseillenews.net