FAO : conférence MO et Afrique du Nord, priorités régionales dans la déclaration conjointe

agricoltura in africa
agricoltura in africa

FAO : conférence MO et Afrique du Nord, priorités régionales dans la déclaration conjointe
Par
OnuItalie

BAGDAD / ROME, 9 FÉVRIER – Les ministres et délégués de l’agriculture de la région Moyen-Orient et Afrique du Nord se sont engagés à œuvrer pour la transformation des systèmes agroalimentaires, à promouvoir un développement rural inclusif et à soutenir la transition vers une agriculture durable et sensible au climat. Ces engagements sont au cœur de la déclaration ministérielle convenue à l’issue de la 36e session de la Conférence régionale de la FAO pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord (NERC36).

Des responsables gouvernementaux, des universitaires et des représentants du secteur privé et de la société civile ont assisté à la réunion, organisée par l’Iraq en mode hybride, qui comprenait une série de présentations de hauts fonctionnaires de la FAO. Les ministres ont exprimé leur soutien au cadre stratégique de la FAO pour 2022-2031 et ont officiellement approuvé les quatre priorités régionales du programme de travail de la FAO pour la région, qui mettent l’accent sur la création de chaînes de valeur inclusives et d’opportunités d’emploi pour les jeunes ruraux, la promotion de la sécurité alimentaire et d’une alimentation saine pour tous par le biais du commerce. , la sécurité alimentaire et les efforts pour réduire les pertes et le gaspillage alimentaires, les pratiques agricoles vertes pour assurer la durabilité environnementale et renforcer la résilience aux chocs et stress multiples.

Le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord (NENA) abritent 419 millions de personnes, dont 40 % vivent dans des zones rurales et une personne sur cinq travaille dans l’agriculture. Bien qu’extrêmement diversifiée, la région partage les défis des graves pénuries de terres et d’eau. La région NENA connaît également des niveaux croissants d’insécurité alimentaire et une incidence croissante de l’extrême pauvreté et des problèmes alarmants de surpoids et d’obésité, en particulier chez les enfants et les femmes.

Les conflits, les troubles sociaux, l’énorme dépendance à l’égard des aliments importés, les crises financières et économiques, les multiples affrontements et les chocs qui se chevauchent reflètent la vulnérabilité de la région, ont déclaré les ministres. La Conférence régionale, un mécanisme de gouvernance de plus en plus puissant pour la FAO – qui se tient tous les deux ans – a offert aux membres l’occasion d’examiner le travail de l’Organisation dans la région et, selon les mots de Muhammad Karim Al-Khafaji, Ministre de l’agriculture irakienne et Président du NERC36, d’assumer l’entière responsabilité des résultats de leurs actions conjointes.

« Les systèmes agroalimentaires devraient et doivent être le moteur du renouveau réussi de votre région », a déclaré le Directeur général de la FAO, QU Dongyu, dans ses remarques finales aux participants. Il a félicité les délégués d’avoir atteint un consensus sur la déclaration ministérielle et a souligné que les ministres de l’Agriculture et des Affaires rurales doivent jouer un rôle central en termes d’engagements politiques et de plans d’action pour permettre à d’autres partenaires clés de les aider à aller de l’avant. « Nous devons aider les agriculteurs, avec des politiques habilitantes, des investissements, des innovations et des technologies de l’information », a-t-il ajouté.

LES PROJETS

La conférence régionale comprenait une série de tables rondes ministérielles sur la sécurité alimentaire et les régimes alimentaires sains, la construction de communautés rurales résilientes pour une meilleure production, une meilleure nutrition, un meilleur environnement et une vie meilleure pour tous sans laisser personne de côté, et la relance de l’action verte et climatique. La FAO a également organisé un événement parallèle sur l’eau, l’énergie et l’alimentation pour galvaniser les préparatifs de la COP27 de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques et des 28 sommets, qui se tiendront tous deux dans la région.

Les participants ont également évalué l’efficacité des travaux récents et en cours de la FAO dans la région. Cela comprend la participation de trois pays NENA – le Soudan, la Syrie et le Yémen – à l’initiative Hand-in-Hand, qui vise à faire correspondre les investissements et les compétences avec les populations les plus pauvres. Un autre membre, les Émirats arabes unis, a pris des mesures pour mobiliser un soutien aux pays participants en dehors de la région. Les initiatives de la FAO sur 1000 villages numériques, qui cherchent à tirer parti du commerce électronique et d’autres opportunités Internet au profit des petits agriculteurs ruraux, ont été lancées dans sept pays NENA : Algérie, Égypte, Jordanie, Libye, Mauritanie, Maroc et Tunisie.

L’initiative mondiale Un pays, un produit prioritaire de la FAO, lancée en septembre 2021, a un énorme potentiel pour une région qui possède certaines des plus anciennes traditions agricoles du monde, a souligné le Directeur général de la FAO dans son discours liminaire. La FAO publiera également prochainement une édition régionale de l’état de la terre et de l’eau, un produit phare conçu pour offrir aux décideurs des informations actualisées sur l’état et les tendances de la gestion des ressources naturelles dans la région, ainsi que des options de réponse. criquets La FAO aide également les membres de la région NENA à lutter contre une série de ravageurs et de maladies transfrontières des animaux et des plantes tels que le criquet pèlerin, la chenille légionnaire d’automne, Xylella fastidiosa, le charançon rouge du palmier, la peste des ruminants et la fièvre de la vallée du Rift, entre autres, qui nécessitait une action exigeante en ressources dans toute la région. Les membres du NERC sont : Afghanistan, Algérie, Azerbaïdjan, Bahreïn, Chypre, Djibouti, Égypte, Iran, Irak, Jordanie, Koweït, Kirghizistan, Liban, Libye, Malte, Mauritanie, Maroc, Oman, Pakistan, Qatar, Arabie saoudite, Somalie, Soudan , République arabe syrienne, Tunisie, Turkménistan, Émirats arabes unis, Turquie, Yémen.