Etat-civil:Le nombre des citoyens inscrits dans les centres prouve qu’un grand travail a été accompli…

10 05 2021 M 013
10 05 2021 M 013

Etat-civil : Le nombre des citoyens inscrits dans les centres prouve qu’un grand travail a été accompli dans le domaine (ministre de l’Intérieur)

L’Assemblée nationale a consacré sa plénière du lundi, sous la présidence de M. Cheikh Ould Baya, son président à à une question orale posée par la députée Kadiata Malick Diallo au ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation, M. Mohamed Salem Ould Merzoug, au sujet aux modalités d’acquisition des pièces d’état-civil.

La députée a évoqué le « sentiment d’amertume et d’agacement qui anime les citoyens à propos des prestations de l’agence nationale du registre de la population et des titres sécurisés (ANRPTS) ».

Elle a ajouté :  » Les populations passent des jours et des nuits exposées au vent, au froid ou au soleil. Elles sont souvent traitées de manière indigne par les chefs de centres ».

S’adressant au ministre, Mme Diallo a posé la question suivante :

Pensez-vous pas Monsieur le ministre que le citoyen doit souffrir de cette manière pour obtenir une pièce d’état-civil ?

En réponse, le ministre a précisé que le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, a souligné lors de sa récente visite au Gorgol que chaque citoyen aura ses documents d’état-civil dans les meilleures conditions.

Il a ajouté qu’en référence au recensement général de la population de 2016 qui a révélé que la population totale est de 3.587.368 habitants et qu’en vertu d’un taux de croissance démographique estimé de 2,8 %, en 2021, la population mauritanienne est estimée à 4.271.127 habitants.

« Sur ce nombre, 3.892.000 citoyens sont déjà inscrits dans les centres de l’ANRPTS. Cela prouve qu’un travail remarquable a été fourni. Le ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation a reconnu qu’il y a certaines difficultés comme le manque d’enregistrement dans certaines zones et la faiblesse du réseau d’internet dans d’autres ».