Ennahdha : l’affaire Hamadi Jebali est une intimidation des adversaires politiques

Ennahdha -Flag
Ennahdha -Flag

Ennahdha : l’affaire Hamadi Jebali est une intimidation des adversaires politiques

Le mouvement Ennahdha a rendu public un communiqué, jeudi 12 mai 2022, à la « suite de l’entrée par effraction dans l’usine de l’ancien chef du gouvernement et candidat à la présidentielle de 2019, sans présentation du moindre ordre judiciaire et l’intimidation des ouvriers »

Le mouvement ajoute que « bien qu’il ait présenté aux brigades sécuritaires les autorisations d’exercer et les factures des produits et des équipements, il a été conduit à une destination inconnue ».

Le mouvement Ennahdha fait porter l’entière responsabilité au pouvoir en place pour assurer l’intégrité physique, appelant à sa libération immédiate et à cesser l’intimidation des adversaires politiques en essayant de les faire accuser.

Le mouvement Ennahdha a fermement condamné l’atteinte à l’un des symboles de l’Etat, notamment, à la suite de la position favorable annoncée par Hamadi Jebali par rapport au Front du Salut.

La page officielle de l’ancien chef du gouvernement Hamadi Jebali a annoncé, jeudi 12 mai 2022, qu’une unité sécuritaire a fait une descente à l’atelier de la personnalité islamiste et qu’il a été « kidnappé » et « séquestré » illégalement. La même source précise que Hamadi Jebali a été emmené au bord d’une voiture de police.

Il est à noter que le ministère de l’Intérieur avait précisé que Hamadi Jebali avait insisté lui-même pour accompagner son épouse à l’unité de sécurité. Il ajoute que le ministère public a autorisé la présentation de toutes les parties à la direction de la Garde nationale d’El Aouina pour poursuivre l’enquête, sommant l’époux de la propriétaire de l’usine de quitter le poste de police.

S.H

Source : Business News