Emmanuel Macron rencontrera Erdogan « juste avant » le sommet de l’Otan

Macron
Macron

Emmanuel Macron rencontrera Erdogan « juste avant » le sommet de l’Otan

Le président français Emanuel Macron a déclaré qu’il avait l’intention de discuter de la situation du Haut-Karabakh, ainsi que des relations entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan lorsqu’il rencontrera son homologue turc Recept Tayyip Erdogan le 14 juin en marge du sommet de l’OTAN à Bruxelles.

« Immédiatement à la veille du sommet de l’OTAN, j’aurai un entretien avec le président de la Turquie. C’est une bonne occasion d’échanger sur un certain nombre de sujets », a déclaré Macron lors d’une conférence de presse.

« Nous avons des différences profondes, nous les connaissons, mais je crois qu’il est nécessaire de mener un dialogue », a déclaré le président français lors d’une conférence de presse.

« Je veux parler de la situation en Syrie, en Libye, du Haut-Karabakh et des relations entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan », a déclaré Macron, ajoutant qu’il « entend discuter de la coopération au sein de l’OTAN et des règles de conduite dans les relations entre alliés. »

« Je veux aussi parler de l’action que la France mène contre l’islamisme radical et le séparatisme », a ajouté le dirigeant français.

« Nous avons besoin d’un agenda exigeant, malgré nos différences », a déclaré Macron. « J’ai toujours été très clair sur le respect des droits de l’homme, la protection des journalistes et de l’opposition politique, des représentants de la communauté scientifique et des artistes », a-t-il poursuivi. « Nous avons besoin d’une discussion en tête-à-tête. Nous avons besoin de parler même quand il y a des désaccords. »

La France et la Turquie qui font toutes deux partie de l’Otan ont affiché des positions antagonistes sur nombre de sujets au sein de l’Alliance atlantique, qui se sont notamment cristallisées en Méditerranée orientale où Paris a soutenu Athènes face aux ambitions gazières d’Ankara et où un incident a opposé des bâtiments turc et français en juin 2020. Les relations entre les deux pays se sont aussi fortement dégradées en raison de désaccords sur la Syrie, la Libye et plus récemment sur le conflit entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie au Nagorny Karabakh.

En octobre, le président turc Recep Tayyip Erdogan avait mis en cause la « santé mentale » de son homologue français Emmanuel Macron, l’accusant de mener une « campagne de haine » contre l’islam, parce qu’il avait défendu le droit de caricaturer le prophète Mahomet et pour son discours contre le « séparatisme » islamiste en France.

par Ara Toranian le samedi 12 juin 2021

© armenews.com 2021