El Ouafi souligne le rôle important de la diplomatie parallèle dans la défense de la cause nationale

Ouafie defense de la cause nationale
Ouafie defense de la cause nationale

Par Le Reporter.ma 03/05/2021

La ministre déléguée chargée des Marocains résidant à l’Étranger, Nezha El Ouafi, a souligné, lundi à Rabat, le rôle important d’une diplomatie parallèle efficiente au service de la question nationale, à travers la mobilisation de l’ensemble des compétences nationales pour faire connaître et sensibiliser à la justesse de la première cause des Marocains.

Mettant en avant les acquis engrangés par le Royaume sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, et la dynamique de la diplomatie marocaine, Mme El Ouafi, qui répondait à une question à la chambre des représentants sur “les derniers développements de la question nationale”, a appelé “à une mobilisation totale de toutes les forces vives pour défendre la première cause nationale”.

Elle a salué, à cet égard, les efforts considérables consentis dans ce cadre par les parlementaires, les partis politiques et la société civile, entre autres.

Le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, les ambassades et les consulats du Royaume demeurent mobilisés pour accompagner et mettre à la disposition de l’ensemble des parlementaires et des acteurs toutes les informations nécessaires pour plaidoyer en faveur de la cause nationale et faire face aux allégations mensongères du “polisario” et de l’Algérie, a mis en avant la ministre déléguée, appelant les différents acteurs de la diplomatie parallèle à se doter de davantage de professionnalisme et de proactivité.

“Le ministère s’attèle au développement d’une stratégie visant l’accompagnement et le soutien de l’ensemble des acteurs”, a indiqué la responsable gouvernementale, notant que son département œuvre à élaborer un plan d’action pour l’accompagnement des acteurs de la diplomatie parallèle ainsi que pour les orienter et les encadrer dans les différentes activités à caractère international qu’elles soient organisées au Maroc ou ailleurs.

Mme El Ouafi a, dans ce contexte, relevé que les partis politiques sont appelés à mobiliser leur jeunesse en tant qu’énergie vitale et valeur ajoutée pour signaler, contrer et dénoncer toutes les informations mensongères véhiculées par la machine médiatique des séparatistes du “polisario”.

Elle s’est également arrêtée sur la réunion du Conseil de sécurité tenue le 21 avril dernier, notant que les membres du Conseil ont salué, lors de leur réunion semestrielle de consultations sur le Sahara marocain organisée à huis clos, la coopération du Maroc avec la Minurso, ainsi que la vaccination des membres de cette mission dans le cadre de la campagne de vaccination nationale contre la Covid-19.

Ils ont également, a-t-elle poursuivi, souligné l’impératif et l’urgence de la nomination d’un nouvel Envoyé personnel, poste pour lequel l’Algérie et le polisario ont dernièrement rejeté les propositions du Secrétaire général de nommer l’ancien Premier ministre roumain, M. Petre Roman, et par la suite l’ancien ministre des Affaires étrangères du Portugal, M. Luis Amado, notant que le Conseil de sécurité n’a publié aucun communiqué à l’issue de cette réunion qui s’était déroulée dans une atmosphère sereine.

Tags : Espagne,Brahim Ghali,Algérie,Polisario,Sahara marocain,Nezha El Ouafi

LR/MAP