El jadida: une infraction routière dévoile une affaire d’adultère Par Hassan Benadad

50272902 38854078
50272902 38854078


Barrage police
© Copyright : DR
Kiosque360. Un contrôle routier sur la route côtière reliant El Jadida à Safi a permis aux gendarmes d’interpeller un automobiliste impliqué dans une affaire d’adultère et de vol.

Kiosque360. Lors d’un contrôle routier, les gendarmes d’El Jadida ont arrêté un homme qui était recherché dans une affaire de disparition et d’adultère.

Le quotidien Assabah rapporte, dans son édition du vendredi 7 mai, qu’après vérification des papiers du conducteur, il s’est avéré qu’il faisait l’objet d’une plainte pour la disparition de sa concubine. L’homme, âgé de 29 ans, marié et père de deux enfants, avait refusé, à maintes reprises, de répondre aux convocations de la gendarmerie qui enquêtait sur ce sujet.

Conduit au siège de la gendarmerie, il a révélé que la fille recherchée par ses parents se trouvait dans la maison de sa famille. Au cours de son audition, il a avoué l’avoir connue dans son douar et entretenir avec elle des relations sexuelles depuis un an. Il comptait se marier avec elle mais, dit-il, son père a refusé de donner son accord parce qu’il est déjà marié.

Comme le mis en cause n’a pas pu avoir l’accord de sa première épouse pour se marier, il a emménagé avec sa maitresse dans la région du Gharb où il a loué une maison. Les deux amants n’ont pas résidé longtemps dans cette région. Ils ont décidé de revenir dans leur douar natal, la femme étant enceinte. L’individu a été contraint de s’installer avec sa dulcinée dans la maison familiale où réside sa première épouse. Le mis en cause a affirmé aux enquêteurs que la fille l’a suivi parce que son père s’est opposé à leur mariage.

Il a toutefois qualifié d’allégations malveillantes les propos du père de la fille qui l’avait accusé de lui avoir volé de l’argent. Entendue par les gendarmes, sa concubine a confirmé qu’il l’avait déflorée avec son consentement et a nié, elle aussi, les accusations de vol d’argent proférées par son père.

Informée par la plainte déposée contre son mari, l’épouse a décidé, elle aussi, de le poursuivre. Le mis en cause a été placé en garde à vue sous la supervision du parquet général près de la cour d’appel d’El Jadida.
le360