Education : un programme d’urgence pour surmonter le déficit

42942210 e1609380348938
42942210 e1609380348938

Education : un programme d’urgence pour surmonter le déficit des nouvelles infrastructures scolaires lesquelles font débat au sein du gouvernement, portant à la fois sur leurs définition et mise en place.

La question est de parvenir à identifier ces difficultés afin de mieux les contourner.

En effet, le premier ministre, M. Ismail Ould Bedde Ould Cheikh sidiya, a présidé jeud,i 16 janvier une réunion du comité interministériel pour examiner les moyens nécessaires à la couverture du déficit en infrastructures scolaires de manière à renforcer la capacité d’accueil des établissements répondant à la demande au niveau de l’enseignement fondamental public.

Il s’agit d’un plan de secours pour le secteur éducatif, qui se traduit par un plan intitulé Programme d’urgence pour l’année 2020 afin d’accroitre l’offre scolaire à travers la construction de nouvelles écoles primaires et secondaires et de structures de formation technique et professionnelle.
Mettre en place des commissions régionales composées des autorités administratives, d’élus locaux et des différents acteurs concernés par l’enseignement pour mieux superviser le programme qui doit être exécuté rapidement selon le PM.

Pour ce faire, une équipe a été mise en place pour faire un diagnostic de la situation des établissements scolaires et déterminer toutes les infrastructures scolaires qui ne répondent pas aux conditions de sécurité, de salubrité et d’hygiène.

Cette décision de s’intéresser au secteur éducatif intervient au lendemain de la visite d’information entreprise par le premier ministre dans certaines écoles de Nouakchott.

A noter que plusieurs défis sont à relever dans ce secteur, s’agissant surtout de la qualité et du pilotage de l’éducation mauritanienne.

senalioune