Du gaz américain dans les territoires occupés du sahara occidental

Sahara OCCIDENTAL e1609939165754
Sahara OCCIDENTAL e1609939165754

Du gaz américain dans les territoires occupés du sahara occidental

Un navire contenant ce que l’on croit être du gaz en provenance des Etats-Unis devrait arriver dans la ville d’Al Aayoun, au Sahara occidental occupé, incessamment. C’est ce qu’a indiqué hier sur son site le Western Sahara Resource Watch (WSRW), l’Observatoire des ressources du Sahara occidental.

Selon cette organisation non gouvernementale (Ong), le navire se dirige vers le nord depuis Dakar, au Sénégal, d’où il est parti le 2 juin 2021. Il «contient très probablement encore des parties de la cargaison de gaz qu’il avait récupérée aux Etats-Unis le mois dernier».

Advertisements

C’est la deuxième fois que le même navire, l’Eco Dominator, entreprend un tel voyage en seulement un mois, selon l’Ong. Le 5 mai, le navire a accosté à Al Aayoun avec le même type de cargaison, récupéré aux Etats-Unis, après une escale à Nouakchott, en Mauritanie.

La cargaison a été chargée dans les deux cas à Crab Point, Paulsboro, New Jersey. Citant les Douanes américaines, WSRW a indiqué que le navire Eco Dominator a enregistré «tous les autres ports sénégalais» comme destination d’importation lors de son départ des Etats-Unis le 19 mai 2021. En plus de l’Eco Dominator desservant Dakar, Nouackhott et Al Aayoun au cours des cinq dernières semaines, le méthanier Eco Nical est arrivé à Nouakchott, en Mauritanie, le 31 mai.

Cette dernière cargaison a été récupérée le 17 du même mois depuis le même terminal gazier à Paulsboro, New Jersey. Les deux navires font partie d’une flotte exploitée par la compagnie maritime grecque Stealth Corp, qui est l’une des deux sociétés effectuant presque tous ces transports vers le Sahara occidental. Ce gaz est importé pour soutenir les infrastructures et les industries critiques pour son occupation illégale, selon l’Observatoire. Il est «livré à partir de terminaux exclusivement situés en Europe, mais à bord de navires-citernes immatriculés (…) Singapour, Malte, Liberia, Îles Marshall et Panama».

R. I.

El watan