Dossier de corruption : Le pôle d’enquête auditionne l’ancien Premier ministre Ould Bechir

ould Bechir
ould Bechir

Le pôle d’enquête a auditionné aujourd’hui mercredi 28 avril , dans le cadre du dossier de corruption de la décade, l’ancien Premier ministre Mohamed Salem Ould Bechir.

Mohamed Salem Ould Bechir avait été placé avec 12 autres dont l’ex Chef de l’Etat Mohamed Ould Abdel Aziz sous contrôle judiciaire, après leur inculpation dans le dossier de corruption.

L’ancien Premier ministre avait été accusé de participation à la dissipation des biens publics, d’octroi d’avantages indus dans des marchés publics, de trafic d’influence, d’abus de fonction, et d’enrichissement illicite.

Le pôle d’enquête avait entendu lundi et mardi dernier l’ex Chef du gouvernement Yahya Ould Hademine et l’ancien président Ould Abdel Aziz lequel impose toujours motus et bouche cousue.

Selon wikipedia, Mohamed Salem Ould Béchir est né le 17 décembre 1962 à Aïoun El Atrouss.
Ingénieur en robotisation et entraînements électromécaniques formé en France,Mohamed Salem Ould Béchir est titulaire d’un Certificat d’études supérieures spécialisées en économie et politique de l’énergie1. Il a commencé sa carrière à la Société nationale de l’eau et de l’électricité (Sonelec) en septembre 1986.

En 1996 il en dirige la nouvelle centrale electrique de Nouakchott avant de devenir le directeur technique électricité de la société, il rejoint ensuite la Sonelec et en devient le directeur technique. Il sera brièvement directeur de l’électricité au Ministère de l’Energie et du Pétrole en 2007 avant d’être nommé Secrétaire Général du Ministère de l’Hydraulique.

En 2009 il revient à la Sonelec en tant que directeur général, puis est nommé ministre de l’hydraulique et de l’assainissement en 2013, ministre du pétrole, de l’énergie et des mines en 2015 et administrateur directeur général de la Société nationale industrielle et minière (SNIM). En janvier 2015, il est à nouveau ministre du pétrole, de l’énergie et des mines, poste qu’il a occupé jusqu’en 2016, date à laquelle il est nommé directeur de la Société nationale de l’industrie et des mines (SNIM).

Il est nommé Premier ministre après la démission de Yahya Ould Hademine, plusieurs semaines après le triomphe du parti au pouvoir, le parti de l’Union pour la République, aux élections législatives de septembre 2018.

En août 2019, il est nommé ministre secrétaire général de la Présidence de la République par Mohamed Ould Ghazouani à la suite de l’élection de ce dernier.

Décrit comme un « pur technocrate » et un fidèle à l’ex président Mohamed Ould Abdel Aziz, il est l’une des figures d’une transition dans la continuité entre les deux présidences.

En mars 2021, Mohamed Salem Ould Béchir est reconnu coupable de corruption et inculpé le 12 mars 2021.