Des journalistes agressés lors de la manifestation contre Saïed : Le SNJT dénonce

journalistes tunisiens
journalistes tunisiens

Des journalistes agressés lors de la manifestation contre Saïed : Le SNJT dénonce

Le Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT) a publié, lundi 27 septembre 2021, un communiqué dénonçant les agressions qu’ont subi plusieurs journalistes dimanche lors de la manifestation organisée à l’avenue Habib Bourguiba contre les décisions du président de la République, Kaïs Saïed.

Le SNJT a accusé des parties politiques connues pour leur hostilité à la presse tunisienne soulignant que la récurrence de ces actes de violence vise à pousser les journalistes dans le cercle des conflits politiques et à saper la liberté de la presse.

Réitérant ses appels au respect des métiers du journalisme, le SNJT a précisé que ses équipes juridiques étaient à la disposition des journalistes pour engager des poursuites contre les auteurs des actes de violence dont ils ont été victimes.

Les dispositions transitoires annoncées par le président de la République ont suscité une vive polémique et plusieurs composantes de la scène nationale ont exprimé leur rejet de la démarche du président de la République, notamment, son intention de « suspendre de la Constitution », bien que cela ne soit pas exprimé explicitement à travers le maintien du préambule et des deux premiers chapitres.

Pour exprimer ce refus et ce rejet, une manifestation massive a été organisée, ce dimanche 26 septembre 2021, devant le théâtre municipal de la capitale, à l’avenue Habib Bourguiba avec la participation de sympathisants d’Al Karama – qui ont diffusé toute la manifestation en direct sur leur page Facebook – ainsi que des nahdhaouis – des dissidents, entre autres.

N.J.

Business News