Déconfinement : la Corse cherche l’équilibre entre santé et économie

Le premier ministre, qui s’est entretenu avec les responsables de la Collectivité, a assuré que le redémarrage économique de la Corse fortement dépendante du tourisme, serait assorti d’un plan d’accompagnement fin.

Par Patrick Roger Publié hier à 10h42

Le président du Conseil exécutif de Corse, Gilles Simeoni, en novembre 2018, à Ajaccio.
Le président du Conseil exécutif de Corse, Gilles Simeoni, en novembre 2018, à Ajaccio. PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP

Edouard Philippe doit échanger, vendredi 24 avril, avec l’ensemble des présidents de région pour aborder la problématique du déconfinement.

Toutefois, le premier ministre, accompagné de plusieurs membres du gouvernement, s’est entretenu spécifiquement, mercredi soir, pendant plus de deux heures, avec les élus corses, dont les responsables de la Collectivité de Corse, Gilles Simeoni et Jean-Guy Talamoni. Une rencontre qui témoignait de la volonté de prendre en compte les particularités insulaires et d’y apporter des réponses spécifiques, en lien avec les acteurs locaux.

Article réservé à nos abonnés

 Lire aussi  La Corse, passée au bord du gouffre sanitaire, s’inquiète des conséquences économiques du confinement

L’économie de la Corse est fortement dépendante du tourisme. Toutefois, le gouvernement comme les élus locaux ne veulent pas sacrifier les enjeux de santé publique au redémarrage de l’activité. « Plutôt que de stratégie de déconfinement, le Conseil exécutif préfère parler de sortie progressive du confinement, explique M. Simeoni. Ce n’est pas que sémantique. Nous devons trouver un équilibre entre le principe de santé publique, qui est la priorité absolue, et la réactivation de la vie économique et sociale. Je souhaite que cette stratégie de sortie progressive soit coconstruite avec la Corse et ses acteurs. Ce ne peut être la déclinaison en Corse d’une stratégie nationale. »

« Signe positif »

Le premier ministre a volontiers repris à son compte l’image de plongée sous-marine utilisée par le député Paul-André Colombani : « Il y a des paliers de décompression. Si on remonte trop vite, on risque l’embolie ; si on reste au fond, on manque d’oxygène. » Il a assuré que le redémarrage serait assorti d’un plan d’accompagnement fin. Une nouvelle réunion est prévue la semaine prochaine avec le secrétaire d’Etat au tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne.

Article réservé à nos abonnés 

Lire aussi  Coronavirus : les finances de collectivités locales virent au rouge

Pour M. Simeoni, « le fait que cette réunion ait eu lieu est un signe positif » mais il en retient « une impression mitigée », notamment sur le volet économique. « On sait qu’on va morfler. Nous aurons besoin d’un plan de relance économique et social d’envergure. Nous avons eu une écoute polie mais pas le moindre élément de réponse », regrette-t-il.

Patrick Roger
SourceURL:https://www.lemonde.fr/politique/article/2020/04/23/deconfinement-la-corse-cherche-l-equilibre-entre-sante-et-economie_6037514_823448.html