Covid-19 : l’apparition de cas du variant britannique en Mauritanie inquiète les autorités

aeroport international de Nouakchott
aeroport international de Nouakchott

L’aéroport international de Nouakchott, capitale de la Mauritanie, le 25 mars 2021. AFP – MED LEMIN RAJEL

Le gouvernement mauritanien a annoncé, lundi soir, l’apparition d’un premier cas dans le pays du variant britannique du Covid-19. Les autorités sanitaires ont tout de suite pris des mesures préventives pour empêcher la propagation de cette variante du coronavirus.

Parmi ces mesures, l’isolement systématique aux points d’entrée en Mauritanie de toute personne en provenance du Royaume Uni, d’Afrique du Sud et d’Inde. Ensuite, les passagers seront acheminés vers des lieux de confinement pour une dizaine de jours afin de s’assurer qu’ils ne présentent aucun danger viral.
Après les 10 jours de confinement, les passagers seront soumis à 3 test PRC pour s’assurer qu’ils ne sont pas porteurs du virus. Le gouvernement a mis en place une quarantaine d’équipes médicales pour effectuer les tests sur les voyageurs venus par différentes voies, terrestre, maritime ou aérienne.

L’apparition de ce premier cas du variant britannique du Covid-19 a conduit les autorités sanitaires à durcir les mesures préventives.

Il sera exigé des voyageurs à leur arrivée la présentation d’une attestation de test PCR négatif ou d’effectuer un test rapide sur place. S’il s’avère positif, ce sera le confinement, à la charge des sociétés de transports.

Cette disposition concerne uniquement les Mauritaniens.

Pour les voyageurs des autres nationalités qui ne disposent pas d’un test négatif au Covid, ils seront refoulés, et cela, toujours à la charge du transporteur.

La découverte de ce cas du variant britannique est intervenue dans une période d’accalmie de la pandémie où le nombre de décès a considérablement baissé ces dernières semaines en Mauritanie.

Avec notre correspondant à Nouakchott,Salem Mejbour Salem

RFI