Coronavirus: le point sur la pandémie dans le monde

09 04 2021 Mauritanie vaccination
09 04 2021 Mauritanie vaccination

AFP , publié le 10 avril 2021 à 02h15

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

Vacances sous confinement

La France a entamé samedi deux semaines de vacances scolaires confinées, sans déplacements entre régions, avec couvre-feu à 19H00 pour tout le monde, dans l’espoir de freiner l’épidémie pendant que la vaccination, toujours chaotique, accélère.

Pour la seconde année consécutive, les vacances de printemps ont un goût de confinement, même si celui de 2021 permet de s’aérer plus d’une heure et laisse ouverts les parcs, jardins et plages.

– Prince Philip: hommage sans public –

Le Royaume-Uni, en deuil, prépare samedi les funérailles du prince Philip, décédé hier à l’âge de 99 ans. Des obsèques que l’époux de la reine Elizabeth II souhaitait simples et dont l’ampleur sera limitée par la crise sanitaire.

Pour éviter les risques de contamination, la famille royale a demandé au public de ne pas se rendre près des résidences royales comme le palais de Buckingham pour y déposer des fleurs mais plutôt de faire un don à une association.

Son cercueil ne sera pas exposé au public et un recueil de condoléances a été mis en ligne.

– L’Etat du Maharashtra se confine, Bogota aussi –

Alors que le nombre de nouvelles contaminations flambe en Inde (+132.000 en 24H), l’Etat du Maharashtra, le plus touché par la deuxième vague de coronavirus, se confine samedi pour tout le week-end, une mesure qui affecte 125 millions de personnes et sera répétée chaque fin de semaine pendant tout le mois d’avril.

Les hôpitaux de l’Etat où se trouve la mégapole Bombay, ont arrêté de vacciner vendredi par manque de doses.

En Colombie, deuxième pays le plus touché par l’épidémie en Amérique Latine derrière le Brésil, les huit millions d’habitants de Bogota se confinent également ce week-end.

– Belgique: le spectacle vivant hausse le ton –

Excédé par l’absence de perspective sur les réouvertures de salles en Belgique, le monde du spectacle vivant se rebiffe: deux théâtres bruxellois sont occupés, un autre va reprendre ses représentations sans attendre le feu vert des autorités.

A la différence des musées qui ont rouvert, les salles de spectacle sont fermées depuis fin octobre en raison de la pandémie, et aucune date n’a été fixée pour un retour du public.

– Nouvelles restrictions au mali –

Les autorités maliennes ont suspendu à partir de samedi toutes les festivités et manifestations et ont fermé tous les lieux de loisirs pendant deux semaines en raison d’une progression « inquiétante » du Covid-19.

Afin de « rompre la chaine de contamination », elles ont décidé de faire respecter scrupuleusement le port du masque en public et interdit les rassemblements de plus de 50 personnes.

Dans le pays voisin, le président mauritanien Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani a reçu sa première dose du vaccin chinois Sinopharm au palais présidentiel de Nouakchott.

– Au Cambodge, risque de prison –

Le Premier ministre cambodgien a menacé samedi de prison ceux qui ne respectaient pas la quarantaine et a averti les fonctionnaires qu’ils pourraient perdre leur emploi s’ils ne se font pas vacciner, alors que le nombre de contaminations augmente dans le royaume.

Le parlement a adopté un projet de loi strict destiné à contenir les contaminations qui prévoit jusqu’à 20 ans de prison en cas de non-respect des consignes sanitaires.

Plus de mille contaminations ont été enregistrées ces deux derniers jours, beaucoup chez des ouvriers du textile et des vendeurs sur des marchés, portant à 4.081 le nombre de cas dans le pays, qui a enregistré 26 morts du Covid.

– Plus de 2,9 millions de morts –

La pandémie a fait au moins 2.917.316 morts dans le monde, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles samedi à 10H00 GMT.

Les Etats-Unis sont le pays comptant le plus de morts (561.074), devant le Brésil (348.718), le Mexique (207.020), l’Inde (168.436) et le Royaume-Uni (127.040).

Ces chiffres sont globalement sous-évalués. Ils se fondent sur les bilans quotidiens des autorités nationales de santé, sans inclure les réévaluations reposant sur des bases statistiques.