Contribution : UN HOMME… Par Ghali Ould Soufi

Contribution : UN HOMME… Par Ghali Ould Soufi
Qui m’a fait du mal dont le plus petit aspect est celui de l’ajournement continu jusqu’à ma retraite…
Mais un homme qui force mon respect, un homme inébranlable, courageux et déterminé pour atteindre ses objectifs.
Aujourd’hui, il rumine son mal sans jamais s’extérioriser prompt à panser ses blessures tel un lion dans sa cage.
Son mal à lui, c’est cette confiance aveugle synonyme de naïveté qui a mis fin à son image de marge et l’a entraîné dans les geôles des prisons et les arcanes de la justice. Cette confiance extrême qui a servi royalement ses délateurs et son faux entourage qui clamait haut et fort ses apologies.
Une leçon d’histoire que seuls les hommes intelligents peuvent mettre à profit. J’espère fermement que l’actuel président saurait s’inspirer de ce douloureux cheminement.

AZIZ CANDIDAT ? LA MENACE

Les spéculations se multiplient et l’engouement s’amplifie. La candidature de l’ancien président mohamed ould abdel aziz et sa validation après tant d’humiliations connaîtrait sans doute un tournant politique décisif et inédit dans l’histoire du pays. Est-ce le compte à rebours qui se profile à l’horizon.
Les hommes à double visage et les hommes de paille qui ont goûté à tous les plats ne doivent pas avoir la conscience tranquille. Et si Aziz, par un décret des lois suprêmes réussissait? Une chose est certaine, certaines habitudes vont devoir changer . Plusieurs atouts contribueraient à la réussite de ce candidat:
– la précarité de la vie du citoyen( prix élevés des denrées et échec frustrant de TAAZOUR.
– Courroux des populations de l’est qui se sentent menacés sur le plan sécuritaire
– flux migratoire d’une jeunesse égarée.
– mauvaise répartition des biens et corruption à outrance
– le ralliement des groupuscules mécontents d’une opposition en déconfiture
– les retraités des forces armées qui n’ont pas été impliqués dans les dernières facilités au demeurant sélectives et incongrues
– le nord délaissé au profit de l’est et du centre.
– les risques toujours grandissants d’une guerre légitimement la présence d’un homme comme l’ancien président respecté et craint par les belligérants maliens.
– Les nostalgiques, enfin du pouvoir azizien qui feront tout pour la reussite de leurs candidats.

 

La mauritanie connaîtra une division sans précédent qui faconneraient de manière décisive les contours d’une nouvelle ère. AZIZ NE SERAIT PLUS LE MÊME. IL EN A PÂTI ET S’EST DECOUVERT FACE À L’EPREUVE. WAIT AND SEE.

Ghali Ould Soufi

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page