BIT : cérémonie commémorant la journée mondiale contre le travail des enfants

255384de a883 4ee0 b256 bfeb33f60f1a
255384de a883 4ee0 b256 bfeb33f60f1a

BIT : cérémonie commémorant la journée mondiale contre le travail des enfants

bb79fefd db7d 43b9 ab12 78a6b93d4a48
bb79fefd db7d 43b9 ab12 78a6b93d4a48

Le Bureau International du Travail(BIT) a organisé, samedi au musée national de Nouakchott une cérémonie pour commémorer la journée mondiale contre le travail des enfants, en collaboration avec l’UNICEF et le ministère de la fonction publique et du travail représenté par le secrétaire général du ministère, cette journée célébrée le 12 juin sur le thème » Agir maintenant mettre fin au travail des enfants »

Dans son mot prononcé à cette occasion le point focal du BIT, M. Federico Barroeta a déclaré que cette journée mondiale soit l’occasion pour les partenaires de montrer les progrès accomplis dans la réalisation de leurs « promesses d’action 2021, publiées sur le site web de l’année 2021.

Soulignant qu’il  reste quatre ans pour atteindre la cible 8.7 des ODD qui, vise à mettre fin au travail des enfants d’ici 2025 mais le défi est  toujours énorme.

M. Federico Borroeta a ajouté que les dernières estimations globales indiquent que 152 millions d’enfants (64 de filles et 88 millions de garçons) travaillent dans le monde soit près d’un enfant sur dix.

« Prés de la moitié de tous les enfants qui travaillent 73 millions d’enfants en termes absolus font un travail dangereux qui mettent en danger directement leur santé, leur sécurité et leur développement moral ainsi que les  enfants soumis au travail forcé, l’une des pires formes au travail des enfants, sont au nombre de 4.3 millions » a-t-il ajouté.

M. Federico Borroeta a souligné que malgré le fait que de nombreux pays africains ont pris des mesures énergiques pour combattre le travail des enfants que le travail des enfants a augmenté en Afrique.

Il a déclaré que la Mauritanie fait des progrès pour lutter contre ce fléau.

De son côté, le représentant de l’UNICEF en Mauritanie, M. Marc Lucet a affirmé que le travail des enfants doit cesser et qu’il s’agit d’une lutte collective engageant tous les acteurs de la société à protéger les droits de plus de la moitié de la population (nos enfants).

Soulignant que l’année 2021 a été déclarée par l’assemblée générale des Nations-unies comme l’année internationale pour l’élimination du travail des enfants. Elle doit de ce fait être l’occasion pour chacun et chacune de relancer les efforts pour atteindre la cible 8.7 des ODD qui vise à mettre fin à toutes les formes du travail des enfants d’ici 2025.

255384de a883 4ee0 b256 bfeb33f60f1a
255384de a883 4ee0 b256 bfeb33f60f1a
a6753a2d b415 4524 b6ce 66fef1cfad1f
a6753a2d b415 4524 b6ce 66fef1cfad1f