Aziz a mené une guerre destructrice contre la Mauritanie et ça continue

Mohamed Ould Mohamed El HACEN
Mohamed Ould Mohamed El HACEN

Aziz a mené une guerre destructrice contre la Mauritanie et ça continue.

A lui seul, Aziz a constitué un système et un non système. Il en était le « bâtisseur »-destructeur sans partage. Sans équivalent dans l’histoire des nations ni dans notre pays.

Un chef d’État qui fait la guerre à son propre État, il a fait de notre économie son butin de guerre,

en plantant en fin de parcours, le drapeau de sa propre victoire sur les cendres de son économie et chanté un hymne venu de l’étranger!

Destruction des bâtiments historiques, destruction et expropriation des écoles publiques, délogement des policiers et des sportifs,bannissement des institutions démocratiques et des valeurs… Y-at- plus guerre que cette guerre ? Nous devons, en plus, supporter le surendettement généré par cette guerre.

Que d’humiliation pour nous!

Que d’honneur à laver!

Et pourtant, lui et même certains parmi les Avocats de notre État ne parlent que de sou: un sou, deux sous… un milliard de sous…Que de matérialisme vulgaire et honteux.

Aziz n’a pas été la continuation du système qui l’a précédé, il a été une rupture avec tout ce qui est mauritanien.

Son système : un homme qui s’est rebelle, يرحم اعل contre tout, qui a pris un pays en otage qui lui a fait la guerre, une guerre systématique, au terme de laquelle, il aura tout emporté dans ses valises : les sous, l’honneur, la fraternité, la justice …

CE qu’il n’a pas pu empocher lui-même et les siens, il l’a mis à la disposition des plus étranges des Étrangers.

Et il veut échapper à la justice. Plus, il veut punir le pays et l’Etat.

Tout système post-Aziz sera une rupture avec le système Aziz.

Aziz incarne tous les malheurs de deux siècles derniers.

Si une personne pouvait le défendre, il se serait défendu lui-même, mais Aziz est indéfendable.

Ce sont des mots d’un homme en colère, parce qu’il voit défiler, en se bousculant, dans sa mémoire, des centaines de chiffres qui corroborent ces mots qui collent bien sur nos MAU

Mohamed Ould Mohamed El HACEN