Tunisie : les dirigeants du parti islamique Ennahdha interdits de voyager (source légale)

Tunisie : les dirigeants du parti islamique Ennahdha interdits de voyager (source légale)
Rached Ghannouchi, chef de l’Ennahdha islamique (Renaissance), a déclaré vendredi à Xinhua qu’il était « soumis à une interdiction de voyager » sous couvert d’anonymat. Selon la même source, un juge d’instruction près du tribunal de première instance de l’Ariana (l’un des quatre Etats de la Grande Tunisie) a statué que Rached Ghannouchi était interdit de sortie du territoire.

La décision a été prise dans le cadre d’une information judiciaire sur une affaire liée au dossier du « dispositif secret » du parti Ennahdha, qui a été soumis au parquet à partir de janvier dernier, selon les mêmes sources. Selon les mêmes sources, l’interdiction de voyager de Gannouchi incluait également le nombre de chefs de son parti soupçonnés d’être liés au « dispositif » en question. Pour être prudent, le 22 janvier, la justice tunisienne a enquêté sur l’existence de ce « dispositif » soupçonné d’être impliqué dans certains assassinats politiques en Tunisie, notamment les assassinats des adversaires Chokri Belaid et Mohamed Brahmi. 2013 …

Bouton retour en haut de la page