L’incident de MBagne- Par Sidi Mohamed Maham

L’incident de MBagne – En l’absence de tout ‘’mobile de volonté de nuire’’, au sens que revêt ordinairement ce terme dans le langage doucereux du sérail politique, qui prend sous d’autres cieux le sens plus brutal de : ‘’Intention délictueuse’’, qui tient sa définition du processus commun des événements lorsqu’il déraille de la voie ordinaire, pour aller chahuter sans raison dans le sens opposé, les dégâts et dommages afférents sont classifiés comme simples accidents de parcourt navrants, dont nous devions traiter les causes, de manière à ce qu’elles ne se renouvellent plus, tout en les circonscrivant dans leurs proportions normales, et faire en sorte de ne pas les voir dégénérer en mécontentement.


Des cas similaire ont révélé que l’application sans parti pris des lois en vigueur est le plus sûr moyen d’endiguer tout débordement. Je nous invite tous à tirer des moyens de communication offerts par les réseaux sociaux le meilleur parti de faire appliquer les lois, et non de mettre tout le paquet pour les substituer à celles-ci. D’après le célèbre adage : Comme on fait son lit, on se couche.
Sidi Mohamed Maham Traduit par : Deddah Ould Abd-Daim.

Bouton retour en haut de la page