Mohamed Ould Abdel Aziz conduit vers sa disgrâce permanente

La commission d’enquête parlementaire sur la gestion des dossiers économiques par le régime de l’ancien président Mohamed Ould Abdel Aziz poursuit ses activités après avoir ciblé pour l’enquête sept dossiers.

Cette commission qui promet un travail impartial selon son porte-parole Lemrabott Bennahi ne peut pas conduire à des poursuites contre l’ancien président mais éclairera la population sur la nature de son régime et conduira à sa disgrâce permanente, indique un récent rapport du renseignement.

Mohamed Ould Abdel Aziz qui a cèdé pour rappel officiellement le 1er août 2019, son poste à Mohamed Ould Ghazouani, laisse derrière lui un pays instable et en proie à de nombreux aléas.

Bouton retour en haut de la page