Maghreb: La Tunisie prépare-t-elle une nouvelle médiation entre le Maroc et l’Algérie?

Il semble que la Tunisie mène, une fois de plus, une médiation pour la relance de l’union maghrébine. Ainsi, le président du Parlement tunisien Rached El Ghannouchi a initié des contacts avec ses homologues en Algérie, en Libye, en Mauritanie et au Maroc.

Des entretiens qui ont porté sur «les moyens d’approfondir la coopération entre les institutions maghrébines au service des peuples de la région», rapporte ce mardi le média qatari arabi21

La propagation de la pandémie du coronavirus a en effet annulé une réunion des membres du Conseil de la Choura du Maghreb, une institution qui relève des structures de l’UMA. La rencontre était programmée en avril dernier dans la capitale Tunis. 

Parallèlement à la mobilisation de l’islamiste Rached El Ghannouchi, le président tunisien Kaïs Saïed a eu le 25 avril un entretien téléphonique avec le roi Mohammed VI, le deuxième après celui du 25 mars, rapporte le média tunisien La Presse. Dimanche 3 mai, le chef de l’Etat tunisien téléphonait à Abdelmadjid Tebboune. 

Pour mémoire, en novembre 2018, la Tunisie a proposé une médiation entre le Maroc et l’Algérie. Le pays de la révolution de jasmin a ainsi suggéré à ses deux voisins d’organiser une réunion de consultation à huis-clos entre les ministres des Affaires étrangères des cinq Etats maghrébins et à l’abri des regards. 

Une initiative qui a été lancée trois semaines après la main tendue du roi Mohammed VI à l’Algérie d’ouvrir un dialogue à l’occasion du discours du 6 novembre de la même année, mais qui s’est avérée non-concluante.

yabiladi.com

Bouton retour en haut de la page