Libye, Ismail Ould Cheikh Ahmed favori de Guterres en tant qu’envoyé de l’ONU

Le site français Africa Intelligence le rapporte aujourd’hui, Ismail Ould Cheikh Ahmed favori de Guterres comme envoyé des Nations unies. Après que les États-Unis aient refusé d’approuver la candidature de l’ancien ministre algérien des Affaires étrangères Ramtane Lamamra, en tant qu’envoyé spécial des Nations Unies en Libye, le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, aurait proposé le chef de la diplomatie mauritanienne , Ismail Ould Cheikh Ahmed, comme premier choix pour occuper ce poste, après la démission du Libanais Ghassan Salamé début mars.

Selon ce que rapporte aujourd’hui « Africa Intelligence », un site français spécialisé en économie et politique sur le continent africain « , Antonio Guterres a informé ses principaux conseillers de sa préférence pour l’actuel ministre mauritanien des Affaires étrangères, Ismail Ould Cheikh Ahmed « .

Le diplomate chevronné, Ismail Ould Cheikh Ahmed, actuel ministre des Affaires étrangères et de la Coopération connaît les Nations Unies et les difficiles négociations dans les zones de conflit, notamment dans le monde arabe, pour avoir occupé le poste Envoyé spécial des Nations Unies au Yémen de 2015 à 2018.

Ismail Ould Cheikh Ahmed était également le numéro deux de la mission de l’ONU en Libye de 2014 à 2015. Contrairement au Lamamra algérien, qui n’a pas obtenu le consentement unanime du monde arabe et des pays voisins de la Libye, le ministre ministre des Affaires étrangères et de la Coopération aurait de bonnes chances d’occuper ce poste, selon le site: d’abord parce que son pays ne borde pas la Libye, et parce que Nouakchott s’est avéré être un équilibre entre les deux principaux protagonistes du conflit libyen, le gouvernement d’union nationale reconnu par les Nations Unies et l’homme fort de l’est de la Libye, le général Khalifa Haftar, et enfin parce qu’il entretient de bonnes relations avec presque toutes les puissances impliquées dans le conflit, comme les Émirats arabes unis, la Turquie et l’Égypte.

En attendant de rencontrer le nouvel envoyé, à partir du 12 mars le poste d’envoyé spécial est occupé par Stephanie Williams, chef adjoint de la Mission d’appui des Nations Unies en Libye pour les affaires politiques.

Bouton retour en haut de la page