Algérie | Mauritanie : Accord de mise en œuvre pour la construction de la route reliant Tindouf à Zouérat

Algérie | Mauritanie : Accord de mise en œuvre pour la construction de la route reliant Tindouf à Zouérat
Le ministère algérien des Travaux publics, de l’Hydraulique et des Infrastructures a confirmé dimanche que le projet routier de 773 kilomètres reliant Tindouf à Zouérat (Mauritanie) est pleinement réalisable en Algérie.

Les deux parties ont convenu d’un accord pour mettre en œuvre le protocole d’accord sur le projet.

En marge des travaux d’experts à Nouakchott en préparation de la 19ème session de la Commission mixte de coopération algéro-mauritanienne, Sonia Adafer, directrice du département des routes et autoroutes du ministère des Travaux publics, de l’Eau et des Infrastructures, a indiqué que le Les deux parties s’étaient mises d’accord sur un accord conjoint en décembre 2009. L’accord de mise en œuvre du protocole d’accord signé concernant la construction de la route reliant Tindouf à Zouerate a été convenu.
A cet égard, elle a indiqué que « l’Algérie est tout à fait disposée à mener à bien cet important projet, y compris les études y afférentes et la liste des entreprises auxquelles cette tâche sera confiée ».

Cette réalisation, financée et suivie par l’Etat algérien représenté par l’Agence algérienne de coopération internationale, devrait permettre d’augmenter progressivement l’ampleur de la coopération économique algéro-mauritanienne, permettant de concrétiser des dynamiques économiques au-delà du développement de la frontière. des deux pays, étant entendu qu’en vertu du régime juridique des concessions, le droit de gérer la route après achèvement est accordé au profit de la partie algérienne pour une durée de dix (10) ans de service, renouvelable.

Algérie | Mauritanie: la construction de la la route reliant Tindouf à Zouérat revêt une importance stratégique et géopolitique

La construction de cette route revêt une importance stratégique et géopolitique pour la partie mauritanienne, car elle place la Mauritanie au centre de deux corridors (Le Caire-Dakar) et (Alger-Dakar) et la relie à trois corridors.Le Maghreb est relié aux pays par route (Algérie, Tunisie et Libye), cela fait donc partie des pas intenses de l’Algérie vers un Maghreb arabe connecté à tous les niveaux.

Il convient de mentionner que le protocole d’accord signé fin décembre de l’année dernière était une manifestation concrète de la volonté politique de renforcer les relations de coopération bilatérale exprimée par les dirigeants des deux pays lors de leur visite d’État fin décembre. A Alger, M. Mohamed Ould Cheikh El-Ghazaouani, président de la Mauritanie.

Avec APS

Bouton retour en haut de la page