Algérie : Lamamra fait les éloges du Forum Chine-Afrique

ramtane lamamra avertissement maroc destabilisation
ramtane lamamra avertissement maroc destabilisation

Algérie : Lamamra fait les éloges du Forum Chine-Afrique

Le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a chanté les louanges du Forum-Chine-Afrique, estimant que la coopération entre ce pays asiatique et le continent a connu, depuis son lancement, un développement rapide et palpable dans de nombreux domaines.

Le forum Chine-Afrique, tenu à Dakar, au Sénégal, du 29 au 30 novembre, sous le thème « Approfondir le partenariat Chine-Afrique et promouvoir le développement durable pour construire une communauté de destin entre la Chine et l’Afrique à l’ère nouvelle », a été, selon le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, une occasion de démontrer l’esprit de solidarité et la forte volonté de développer une coopération à long terme.

Ramtane Lamamra, qui a insisté que son pays, l’Algérie, « attache une grande importance au renforcement de l’intégration économique pour relancer le développement durable », salue et apprécie « la solidarité que la Chine a manifestée envers notre continent pour faire face à cette pandémie ». Ce geste, selon le diplomate, est d’autant plus salutaire, qu’il intervient « au moment où la pandémie de Covid-19 a sapé l’esprit de solidarité entre les pays et où l’égoïsme national s’est accru ».

Le chef de la diplomatie algérienne estime que « la coopération entre la Chine et l’Afrique a connu un développement rapide et palpable dans de nombreux domaines ». Le ministre a rappelé le partenariat chinois avec certains pays africains dont l’Algérie où une usine de production de vaccin anti-Covid a récemment été inaugurée, dont la production a effectivement démarré avec la possibilité d’approvisionner certains pays du continent.

Et le patron de la diplomatie algérienne de magnifier les bons points de ce forum. « Il ne fait aucun doute que le Forum de coopération Chine-Afrique a un rôle important dans le monde post-Corona, non seulement dans le financement de projets d’investissement, mais aussi concernant l’accompagnement et l’expérience de la Chine dont ont besoin les pays africains pour réaliser cet agenda de développement », souligne Ramtane Lamamra.

Par ailleurs Lamamra dit espérer que « la déclaration sur la lutte contre les changements climatiques, que nous adopterons à l’issue de nos travaux, contribue à l’encadrement de la coopération avec la Chine pour développer les capacités institutionnelles et humaines des pays africains, dans tous les domaines, de manière à nous permettre de mieux maîtriser les répercussions du changement climatique et d’assurer un développement respectant l’environnement ».

Afrik.com