Abdoulaye Sow, signataire du Manifeste des 19, vient de nous quitter

manif des 19
manif des 19

Ciré Ba – Il est décédé ce jour, mercredi 22 juillet 2020, à Dakar. Qu’Allah l’accueille dans son paradis. Sincères condoléances à sa famille, à ses proches et à mon ami Ibou Sow.

Notre regretté Abdoulaye Sow, ancien inspecteur de trésor, avait été arrêté le 11 février 1966 avec ses compagnons signataires du Manifeste des 19.

Avec le magistrat Abdoul Aziz Ba paix à son âme, à la demande de Amadou Diadié Samba Diom Ba paix à son âme, le président Senghor avait accepté de les intégrer dans leurs corps respectifs au Sénégal. Notre regretté Abdoulaye Sow fut, par la suite et pendant longtemps, patron des AGS une grande boîte d’assurances du Sénégal.

Après Abdoul Aziz Ba et les frères Mohamed El Bachir et Mohamed El Habib Bal dit Doudou parti il y a quelques jours seulement, la Mauritanie perd à nouveau un de ses fils illustres contraints à l’exil. Il est de notre devoir de les immortaliser.

Son neveu Ibrahima Sow précise : « Toutes non condoléances à la communauté. Abdoulaye Sow a été un très grand commis de l’Etat mauritanien puis du Sénégal. Il a occupé les fonctions de trésorier général de la Mauritanie, de directeur de la monnaie et du crédit du Sénégal, de directeur général des assurances du Sénégal et de directeur général des AGS, filiale du groupe AGF au Sénégal pendant 17 ans.

Abdoulaye sow est du village mauritanien de Bababé. Dans ses fonctions au Sénégal, Abdoulaye Sow a procuré de l’emploi à plusieurs centaines de mauritaniens vivant dans ce pays, poursuivant de cette manière le combat qu’il avait entamé en Mauritanie avec d’illustres fils de la République. Paix à son âme et qu’ALLAH lui réserve, lui et ses compagnons de lutte des places de choix dans les jardins du paradis. Amine ».

N’oublions pas les 19 qui ont écrit »..Jurons sur notre honneur de ne jamais transiger ni avec le devoir, ni avec la conscience, de ne jamais nous départir de nos positions justes et honnêtes, de nous maintenir dans ces positions jusqu’à la disparition totale de toute tyrannie, domination et oppression exercées sur la Communauté noire et jusqu’à ce que tout citoyen noir vive libre, digne et heureux en Mauritanie ».

Inscrivons leurs noms dans la mémoire collective de nos concitoyens. Demain se prépare aujourd’hui. Un futur voulu se prépare au présent avec des symboles qui sont des balises. Célébrons ceux qui sont en vie. Prions pour les disparus. Pour l’histoire, voici la liste des signataires du Manifeste des 19 :

Ba Abdoul Aziz, Magistrat

Ba Ibrahima, Ingénieur géomètre

Ba Mohamed Abdallahi, Instituteur

Bal Mohamed El Habib, Ingénieur des Eaux et Forêts

Daffa Bakary, Ingénieur des TP

Diop Abdoul Bocar, Commis comptable

Diop Mamadou Amadou, Professeur

Kane Bouna, Instituteur

Koïta Fodié, ingénieur des TP et bâtiments

Seck Demba, Instituteur

Sow Abdoulaye, Inspecteur de Trésor

Sy Abdoul Idy, Statisticien

Sy Satigui Oumar Hamady, Instituteur

Traoré Souleymane dit Jiddou, Instituteur

Bal Mohamed El Bachir, Administrateur

Ba Aly Kalidou, Inspecteur de Trésor

Ba Mamadou Nalla, Instituteur

Traoré Djibril, Instituteur

Coulibaly Bakary, Instituteur.

A cette liste, il faut ajouter un comité de soutien composé d’une cinquantaine de fonctionnaires tous aussi méritants.

Ciré Ba – Paris, le 22/07/2020

via Cridem